Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Ordre national du Québec Son Excellence Abdou Diouf devient grand officier de l’Ordre national du Québec

Québec, le 1er février 2011 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a promu au grade de grand officier de l’Ordre national du Québec Son Excellence Abdou Diouf, secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie, au cours d’une cérémonie tenue aujourd’hui à Québec.

« Au nom du peuple québécois, j’ai l’honneur de vous remettre l’insigne de grand officier, le grade le plus élevé de l’Ordre national du Québec », a déclaré le premier ministre en s’adressant à Son Excellence Abdou Diouf.

Originaire du Sénégal, monsieur Diouf entreprend ses études de droit à Dakar, qu’il terminera à Paris. Breveté de l’École nationale de la France d’outre-mer, il occupe, à compter de 1960, de hautes fonctions administratives dans le cabinet du président Léopold Sédar Senghor. De 1970 à 1980, il est premier ministre de la République du Sénégal. En 1981, il accède à la présidence du pays, poste qu’il conservera pendant 19 ans.

Homme d’État charismatique, monsieur Diouf a porté la voix de son pays au-delà du continent africain, faisant entendre au monde un discours d’ouverture face aux différents enjeux politiques, économiques et sociaux. Unificateur dans l’âme, il a fortement contribué à faire du Sénégal l’une des nations phares de l’Afrique sur le plan de la gouvernance.

À la direction de l’Organisation internationale de la Francophonie depuis 2003, monsieur Diouf en est à son troisième mandat à titre de secrétaire général. Leader humaniste exemplaire, il est aussi connu comme un véritable rassembleur, ce qui permet à la Francophonie de bénéficier aujourd’hui d’acquis solides sur le plan des relations internationales.

En 2007, monsieur Diouf a été reçu officier de l’Ordre national du Québec. Le premier ministre, Jean Charest, le décrit alors comme un « ami du Québec par le cœur et aussi par la raison ». En 2008, monsieur Diouf ouvre les travaux du XIIe Sommet de la Francophonie à Québec, lesquels se concluront par l’adoption de la Déclaration de Québec. L’action et l’influence de monsieur Diouf s’exercent dans des domaines que privilégie le Québec : la défense de la place du français dans les organismes intergouvernementaux, la diversité culturelle, la démocratie et les droits de la personne, ainsi que l’éducation et la formation.

Institué en juin 1984 par le Parlement du Québec, l’Ordre national est décerné annuellement à des femmes et à des hommes d’exception qui se sont illustrés dans l’une ou l’autre des sphères d’activité de la société québécoise. Cette distinction est également remise aux personnalités étrangères qui ont développé des liens notables avec le Québec et qui ont contribué de façon remarquable à son rayonnement.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017