Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Québec honore la mémoire des victimes québécoises de l’attentat de Ouagadougou de janvier 2016

Québec, le 17 janvier 2017. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, ont annoncé aujourd’hui qu’une œuvre commémorative sera exposée à l’Assemblée nationale en hommage aux Québécois victimes de l’attentat qui a eu lieu le 15 janvier 2016 à Ouagadougou au Burkina Faso. Un an après l’événement tragique, le premier ministre et la ministre St-Pierre ont tenu à rendre hommage aux disparus lors d’une cérémonie à l’Assemblée nationale, en présence notamment des proches des victimes, de l’ambassadeur du Burkina Faso au Canada, Son Excellence Amadou Adrien Koné, du chef du deuxième groupe d'opposition, François Legault, du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, responsable de la région de la Capitale-Nationale, François Blais, et des députés Véronyque Tremblay (Chauveau), Patrick Huot (Vanier-Les Rivières), Agnès Maltais (Taschereau) et Marc Picard (Chutes-de-la-Chaudière).

« Je peux revivre la minute précise où le vendredi 15 janvier j’ai appris que parmi les 30 victimes des attentats perpétrés à Jakarta et à Ouagadougou, il y avait des Québécoises et des Québécois. Consterné, je me rappelle avoir appelé des mères, des pères, des sœurs, des frères, des conjointes et des conjoints pour leur offrir mes condoléances et le soutien du Gouvernement. Leur crainte et leur tristesse m’ont sincèrement ému et troublé. Yves, Charlélie et Maude Carrier, Gladys Chamberland, Louis Chabot et Suzanne Bernier incarnaient les valeurs fondamentales des Québécois : l’ouverture, la générosité, la solidarité. L’œuvre que nous dévoilons aujourd’hui sera vue par les visiteurs québécois, canadiens ou étrangers de passage à l’Assemblée nationale du Québec, cœur de notre démocratie. Elle nous rappellera la lutte constante que nous devons mener pour combattre et prévenir le terrorisme islamiste qui s’attaque à nos valeurs de démocratie, de liberté, de paix, de tolérance et d’inclusion », a soutenu le premier ministre.

L’œuvre commémorative, composée d’une sculpture offerte au Gouvernement du Québec par le Gouvernement du Burkina Faso et d’une plaque rappelant les noms des disparus sera exposée à l’Assemblée nationale pendant trois mois. Elle sera ensuite hébergée en permanence au ministère des Relations internationales et de la Francophonie.

« Six personnes remarquables nous ont quittés brutalement le 15 janvier 2016. L’œuvre dévoilée aujourd’hui pour marquer à la fois le premier anniversaire des attentats où elles ont perdu la vie et la première Journée nationale du vivre-ensemble est empreinte de symbolisme. Elle rappellera leurs noms à tous les citoyens, mais aussi l’importance de nos efforts pour comprendre les causes de cette violence et éviter d’autres drames semblables. Mon ministère sera très fier de l’accueillir », a ajouté la ministre St-Pierre.

Lutte contre la radicalisation menant à la violence

Le Gouvernement du Québec s’est résolument engagé dans la recherche de pistes de solutions durables et efficaces pour combattre et prévenir la radicalisation et l’extrémisme violent. Rappelons à ce titre le plan d’action gouvernemental 2015-2018 La radicalisation au Québec : agir, prévenir, détecter et vivre ensemble et ses actions pour mobiliser la communauté internationale autour de cet objectif, parmi lesquelles la Conférence Québec-UNESCO « Internet et la radicalisation des jeunes : prévenir, agir et vivre ensemble », qui a réuni à Québec à l’automne 2016 des experts de plus de 70 pays.

-30-


Mise en ligne : 17 janvier 2017


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017