Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Gouvernement du Québec soulagé par l’annonce de la libération de Homa Hoodfar

Québec, le 26 septembre 2016. – C’est avec satisfaction et soulagement que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, ont accueilli l’annonce de la libération de la professeure Homa Hoodfar, emprisonnée en Iran depuis juin 2016.

« Nous nous réjouissons de ce dénouement heureux et saluons le courage de Mme Hoodfar et de sa famille, notamment de sa nièce Amanda Ghahremani, qui militait en faveur de sa libération. Rien ne justifiait l’emprisonnement de cette professeure d’université reconnue, qui était en visite dans son pays natal. Le Gouvernement du Québec suivait cette situation de près. La décision des autorités iraniennes vient à temps, puisque Mme Hoodfar traversait une période éprouvante alors que son état de santé se détériorait », a tenu à souligner le premier ministre.

Après quatre mois de détention en Iran, l’annonce de la libération de l’anthropologue canado-iranienne et professeure à l’Université de Concordia reflète l’aboutissement d’efforts soutenus et réalisés dans un esprit de solidarité exprimé tant par sa famille, ses amis et ses collègues que par de nombreux défenseurs des droits de la personne à travers le monde. Le Gouvernement du Québec avait d’ailleurs officiellement fait part de son appui aux démarches du Gouvernement du Canada pour obtenir la libération de Mme Hoodfar, en plus d’avoir été fréquemment en contact avec le cabinet du ministre des Affaires étrangères du Canada, Stéphane Dion.

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre a également tenu à souligner les efforts de solidarité derrière sa libération : « Le Québec tient à saluer la force de Mme Hoodfar et la persévérance de ses proches, pour qui plusieurs semaines de tourment s’achèvent aujourd’hui. Au cours des prochaines heures, Mme Hoodfar sera de retour au Québec où elle est attendue avec beaucoup d’impatience. Au nom des Québécoises et Québécois, nous lui souhaitons la bienvenue chez elle. »

-30-


Mise en ligne : 26 septembre 2016


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017