Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

L’économie, le libre-échange, le marché du carbone et la liaison aérienne Montréal-Shanghai au cœur des discussions entre le premier ministre du Québec et le premier ministre du Conseil des affaires de l’État de la République populaire de Chine

Montréal, le 24 septembre 2016. – Au terme de la visite du premier ministre du Conseil des affaires de l’État de la République populaire de Chine, Li Keqiang, à Montréal, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, trace un bilan positif de cette première visite d’un dirigeant chinois en sol québécois en plus de 20 ans. Celle-ci aura permis au Québec et à la Chine de resserrer leurs liens dans une multitude de secteurs prioritaires. Rappelons que le premier ministre Li Keqiang était accompagné pour l’occasion d’une importante délégation de ministres et de représentants de grandes entreprises.

« Il y a une convergence d’intérêts entre les forces du Québec et les priorités de la Chine, propice à la poursuite d’une étroite collaboration, notamment en ce qui a trait à l’économie, à la lutte contre les changements climatiques, au libre-échange et au tourisme. Le Québec et la Chine sont liés depuis longtemps par des ententes en éducation et en science et technologie. Nous voulons développer de nouvelles collaborations pour diversifier notre économie, mais surtout pour partager notre savoir-faire québécois au bénéfice des populations québécoises et chinoises », a déclaré le premier ministre.

Dans le cadre de leur entretien, les deux premiers ministres ont fait le point sur les relations sino-québécoises et ont échangé sur les perspectives de collaboration en présence de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Christine St-Pierre, du ministre des Finances, Carlos Leitao, de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, Dominique Anglade, du ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand et du ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel. Les présidents d’Hydro-Québec, de la Caisse de dépôt et placement du Québec, de la Société du Plan Nord, ainsi que d’Investissement Québec étaient également présents.

Rappelons que le premier ministre du Québec avait pris part au 6e Forum de coopération économique et commerciale Canada-Chine. L’événement, organisé par le Conseil d’affaires Canada-Chine (CCBC) et le  China Council for the Promotion of International Trade (CCPIT), réunissait, en plus du premier ministre Li Keqiang et du premier ministre du Canada, Justin Trudeau, un grand nombre de représentants d’affaires et de personnalités politiques chinoises et québécoises.

« Cette tribune a permis de mettre en valeur la qualité de l’environnement d’affaires entre le Québec et la Chine. Nos échanges commerciaux avec la Chine n’ont cessé de se développer au cours de la dernière décennie. L’économie diversifiée et la main-d’œuvre qualifiée du Québec répondent aux exigences des entreprises chinoises en matière d’investissements stratégiques. C’est une bonne nouvelle pour l’économie de toutes nos régions », a conclu le premier ministre

Faits en bref :

  • En 2015, la Chine constituait le 2e partenaire économique du Québec dans le monde.
  • En 2015, les échanges commerciaux avec la Chine s’élevaient à 13,3 G$.
  • Le Gouvernement du Québec est présent en Chine depuis 18 ans.
  • Le Gouvernement du Québec a un bureau à Beijing, Shanghai et une représentation commerciale à Qingdao dans la province du Shandong.
  • La Chine a annoncé son intention de mettre en place un marché du carbone.
  • Des représentants chinois ont précédemment visité le Québec pour s’enquérir du fonctionnement du marché du carbone qui relie le Québec à la Californie.

-30-


Mise en ligne : 25 septembre 2016


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017