Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le gouvernement du Québec donne le coup d'envoi des travaux d'agrandissement de l'Hôpital général juif

Montréal, le 8 novembre 2010 – Le coup d’envoi des travaux d’agrandissement de l’Hôpital général juif a été donné aujourd’hui par le premier ministre du Québec, Jean Charest, accompagné du ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, du ministre des Finances, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de Montréal, Raymond Bachand, du ministre du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs et député de Mont-Royal, Pierre Arcand, et du député de D'Arcy-McGee et président du caucus du gouvernement, Lawrence S. Bergman.

« Depuis la première moitié du 20e siècle, cet établissement est l’une des composantes majeures de l’infrastructure hospitalière de Montréal. Déjà inestimable, sa contribution aux soins, à la formation de la relève et au développement des connaissances pourra s’accentuer à la faveur de ce projet d’envergure, qui se réalisera au coût de 119,8 millions de dollars », a déclaré le premier ministre.

Plus précisément, c’est la première phase de construction du Pavillon des soins critiques, aussi appelé Pavillon K qui a été lancée aujourd’hui. Celle-ci consiste à aménager une nouvelle urgence, à construire un stationnement souterrain et à mettre en place certaines structures immobilières nécessaires pour les phases ultérieures. Au terme du projet global et outre l’urgence, qui comptera 53 civières, on trouvera les blocs opératoires, les soins intensifs, l’unité coronarienne, une unité de soins en cardiologie, le centre de naissances, l’unité de néonatologie et l’hôpital de jour.

Le ministre Bolduc a précisé : « Quand il sera terminé, le Pavillon des soins critiques regroupera des unités d’une grande importance clinique, dans un aménagement plus moderne. Ce nouvel environnement permettra aux citoyens d’avoir un meilleur accès à des soins de santé d’une qualité rehaussée, en plus d’offrir au personnel soignant un milieu de travail plus fonctionnel et stimulant.»

Raymond Bachand a quant à lui mentionné : « Grâce aux efforts des centres hospitaliers, notamment en matière d’activités de recherche et d’innovation technologique, Montréal et le Québec sont extrêmement bien placés pour contribuer à l’avancement des connaissances dans les sciences de la santé. Il est certain que le nouveau Pavillon des soins critiques contribuera à une recherche d’une qualité et d’une pertinence encore plus grandes à l’Hôpital général juif. »

Le ministre du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Pierre Arcand, se réjouit de cette annonce : «  En tant que député de Mont-Royal, j'accueille cette nouvelle avec beaucoup de fierté. L'Hôpital général juif Sir Mortimer B. Davis est situé dans ma circonscription et constitue pour l'ensemble de notre communauté un fleuron de la médecine montréalaise ».

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017