Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques Le premier ministre Philippe Couillard prend la parole devant près de 1000 participants provenant des 4 coins de la planète lors de la Journée de l’action

Paris, le 5 décembre 2015. – C’est devant près de mille participants que le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a fait valoir les bénéfices de s’engager dans la mise en place d’un marché du carbone dans le cadre de la Journée de l’action, un événement phare de la Conférence de Paris sur le climat qui vise à souligner les engagements marquants des acteurs étatiques et non étatiques dans la lutte contre les changements climatiques.

« L’heure est critique et il est plus que jamais essentiel que, partout dans le monde, les pays, les États fédérés, les régions, les municipalités, les entreprises, les organisations et les citoyens se mobilisent pour une action concertée afin de diminuer les conséquences néfastes des changements climatiques. Nous n’avons plus le choix : il faut agir dès maintenant et ensemble. Nous avons annoncé aujourd’hui notre contribution au financement international de la lutte contre les changements climatiques. Le Québec est au rendez-vous et souhaite agir de façon tangible à l’effort global », a déclaré le premier ministre.

Le premier ministre a pris la parole à titre de conférencier lors de la troisième session intitulée Transformer nos systèmes de production. En plus d’expliquer les raisons qui ont amené le Québec à se tourner vers le marché du carbone, M. Couillard a profité de l’occasion pour lancer un appel à l’action au nom des générations futures.

De nombreuses personnalités ont participé à la Journée de l’action, dont le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, le président de la République française, François Hollande, la Secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), Christiana Figueres, l’ancien maire de New York et envoyé spécial des Nations Unies pour les villes et le changement climatique, Michael Bloomberg, de même que l’ancien vice-président des États-Unis et Prix Nobel de la Paix, Al Gore.

« La lutte contre les changements climatiques constitue le plus grand défi que nos sociétés auront à relever au cours des prochaines années, mais il s’agit aussi d’une occasion unique de développer une économie du 21e siècle, verte et sobre en carbone. Le marché du carbone est pour nous une solution efficace et compatible avec un développement économique durable », a ajouté le premier ministre. 

À propos de la Journée de l’action

En décembre 2014, lors de la 20e Conférence des Parties (CdP-20), la Secrétaire exécutive de la CCNUCC, Christiana Figueres, ainsi que la Présidence de la CdP-21, la France, ont été encouragées à tenir un événement visant à renforcer la mise en œuvre des actions pour le climat. Tenu sur une journée complète, l’événement est divisé en trois sessions : Protéger, Engager et Transformer.

-30-


Mise en ligne : 5 décembre 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017