Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

16e Rencontre alternée des premiers ministres québécois et français Des actions audacieuses en faveur de la relation entre le Québec et la France

Paris, le 26 novembre 2010 – Au terme de leur séance de travail, le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le premier ministre de la République française, François Fillon, ont convenu de nouvelles actions audacieuses destinées à renforcer la relation entre le Québec et la France.

Créer un espace de mobilité professionnelle

La reconnaissance des qualifications professionnelles constituait une étape essentielle dans la création d’un espace de mobilité entre le Québec et la France. Forts du succès remporté dans la mise en œuvre de l’Entente France-Québec sur la reconnaissance des qualifications professionnelles, comme l’ont souligné le premier ministre Charest et le président Sarkozy, les deux gouvernements entendent favoriser davantage l’intégration professionnelle des travailleurs qui désirent bénéficier de cette mobilité.

Le Québec et la France annoncent une nouvelle entente en matière d’immigration qui favorisera la création d’un espace de mobilité et qui soutiendra l’intégration professionnelle des travailleurs migrants. Le Québec et la France conviennent ainsi de coopérer afin de faciliter l’entrée, le séjour et l’obtention d’autorisation de travail sur leur territoire respectif. L’entente porte également sur l’accès à l’emploi, sur les dispositifs d’accueil et d’intégration, ainsi que sur les modalités de recherche d’emploi.

« Notre relation avec la France se réinvente et témoigne d’une audace et d’un dynamisme renouvelés. Cette amitié trouve aujourd’hui sa place au cœur de projets ambitieux visant à assurer notre avenir économique, culturel et social », a déclaré le premier ministre du Québec.

Accroître la coopération entre les régions françaises et québécoises

Les deux premiers ministres se réjouissent de la signature de 26 projets de coopération économique et technique entre des entreprises, des centres de recherche et des universités du Québec et de la France. Ces projets, qui touchent les secteurs de l’aéronautique, des biotechnologies, des nouveaux matériaux/textiles techniques et de la nutrition/neutraceutiques ont été signés à Paris au cours de la séance plénière du Symposium franco-québécois sur les créneaux d’excellence et les pôles de compétitivité. Cet événement se tenait à Bordeaux, Strasbourg et Lille avant de se conclure dans la capitale où le premier ministre Charest était invité à prendre la parole. Plus d’une centaine de représentants québécois d’entreprises et du milieu de la recherche ont pris part à cet événement qui faisait suite au premier Symposium tenu à Québec dans le cadre de la Rencontre alternée de 2008.

« La tenue d’un 2e Symposium franco-québécois est l’une des nombreuses activités qui témoignent de la relation de confiance que nous avons établie. C’est avec fierté que j’assiste à la signature des projets de coopération issus des rencontres thématiques. Je suis persuadé que la concrétisation de ces alliances stratégiques sera bénéfique tant pour la France que pour le Québec », a soutenu le ministre des Transports, Sam Hamad.

Coopération en matière d’adoption internationale

Le Québec et la France ont convenu de coopérer pour appuyer les efforts en vue de la signature, par Haïti, de la Convention de La Haye sur la protection des enfants. Ils annoncent la tenue d’une réunion de travail à Montréal en décembre, en présence de pays d’accueil, afin d’établir une stratégie commune visant à déterminer le soutien pouvant être apporté à ce pays.

« L’adoption est l’un des secteurs dans lesquels le Québec souhaite s’engager afin d’offrir à Haïti l’expertise nécessaire pour aider ce pays à mener des procédures d’adoption internationale qui assurent le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant. La venue au Québec des autorités centrales responsables de l’adoption internationale de pays d’accueil intéressés permettra de provoquer une réflexion commune sur ce sujet complexe », a déclaré la ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay.

50anniversaire de la Délégation générale du Québec à Paris

Le premier ministre Fillon s’est joint au premier ministre Charest pour le dévoilement des grandes lignes du programme d’activités qui soulignera, en 2011, le 50e anniversaire de la Délégation générale du Québec à Paris. Cette représentation, la plus importante du réseau diplomatique québécois, a joué un rôle central dans la construction de la relation franco-québécoise moderne. Figureront au programme des activités permettant aux acteurs et praticiens de la relation franco-québécoise de débattre d’enjeux partagés, de même que des événements visant la participation populaire et celle de toutes les régions de France. La programmation, qui est actuellement en préparation, sera régulièrement mise à jour sur le site web au www.quebec.fr/50.

Le Relevé de décisions sera disponible ultérieurement dans le site Web du ministère des Relations internationales.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017