Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020 « Cet outil important nous permettra d’intégrer davantage les principes du développement durable dans les activités du gouvernement du Québec » – Philippe Couillard

Québec, le 5 novembre 2015. –  Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a déposé, ce matin, à l’Assemblée nationale, la Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020. Le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, David Heurtel, en compagnie du ministre des Finances, Carlos Leitão, de la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, et de son adjoint parlementaire et député de Maskinongé, Marc H. Plante, a procédé par la suite à son annonce.   

« Par cette stratégie gouvernementale de développement durable et les plans d’action qui en découleront dans les ministères et organismes, notre gouvernement démontre sa volonté de rester à l’avant-garde de la lutte contre les changements climatiques. En plus de favoriser l’innovation et le développement d’une économie plus verte au Québec, cette stratégie fera rayonner notre démarche de développement durable au sein de la société québécoise. Nous devons bâtir un Québec plus vert, plus juste et plus prospère. C’est ensemble que nous devons donner l’exemple », a déclaré le premier ministre.

« Plus que jamais, nous devons nous mobiliser pour relever les défis associés à la lutte contre les changements climatiques. La modernisation du régime d’autorisation environnementale de la Loi sur la qualité de l’environnement, qui est en cours, s’inscrit d’ailleurs dans cette optique. Cette stratégie 2015-2020 est un outil de cohérence gouvernementale qui nous permettra de lutter, ensemble, contre les changements climatiques afin d’assurer une qualité de vie à nos enfants », a déclaré le ministre Heurtel.

La Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020 présente la vision, 8 orientations et 27 objectifs du gouvernement, auxquels s’ajoutent des activités incontournables qui seront réalisées par plusieurs ministères et organismes.

Des chantiers pour prendre le virage nécessaire

Dans le cadre de cette stratégie, le gouvernement innove en mettant sur pied six chantiers qui visent plusieurs ministères et organismes afin de catalyser leurs forces respectives et d’atteindre des objectifs concrets à court terme en matière de développement durable. Ces chantiers seront réalisés dans des secteurs aussi variés que la santé, la solidarité sociale, les changements climatiques, l’économie verte et responsable, l’innovation dans les collectivités, l’engagement des citoyens, l’éducation et la gouvernance de l’État.

Partie prenante du chantier sur l’économie verte et responsable, le ministre des Finances, Carlos Leitão, s’est engagé à déposer, d’ici l’hiver 2017, une stratégie gouvernementale en matière d’écofiscalité qui présentera la vision, les enjeux, les orientations et les objectifs qui guideront l’administration publique dans son intégration de nouvelles mesures écofiscales au Québec. Pour ce faire, le ministre mettra sur pied, dès cet hiver, un groupe de travail pour l’appuyer dans sa démarche. « L’écofiscalité représente un moyen dynamique, innovateur et responsable pour l’avenir du Québec, et cela s’inscrit dans la logique du développement durable », a soutenu M. Leitão.

Le chantier intitulé Santé, solidarité sociale et adaptation aux changements climatiques, qui sera piloté par la ministre déléguée Lucie Charlebois, prévoit la mise sur pied de deux projets concrets, soit de continuer à soutenir des initiatives de lutte contre les îlots de chaleur en zones urbaines et d’élaborer la première politique québécoise sur la qualité de l’air. Ce chantier se fera en collaboration avec l’Institut national de santé publique du Québec, le MDDELCC et d’autres partenaires. « Il existe un lien étroit entre la santé, l’équité sociale et la qualité de l’environnement, et je suis fière que la nouvelle Stratégie gouvernementale de développement durable nous permette d’agir concrètement sur ces trois composantes », a ajouté Mme Charlebois.

Cette stratégie vise, entre autres, à renforcer la gouvernance du développement durable dans l’administration publique. Elle ciblera plusieurs domaines, dont la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans les transports, les bâtiments et les projets de construction et de rénovation de même que les politiques internes de gestion des contrats et d’acquisitions écoresponsables. 

« La démarche du Québec s’inscrit dans une mouvance internationale impulsée par les Nations Unies en faveur du renforcement des cadres institutionnels pour le développement durable », a précisé M. H. Plante.

Rappelons que la Stratégie 2015-2020 a fait l’objet d’une consultation publique dans le cadre d’une commission parlementaire au début de l’année 2015. Ses objectifs touchent toutes les sphères d’activité du gouvernement et visent l’ensemble de la société québécoise. Ils permettront d’obtenir des résultats tangibles et mesurables à l’aide d’indicateurs et de prendre le virage nécessaire pour modifier les modes de consommation et de développement au Québec. À la suite de l’adoption de cette stratégie, tous les ministères et organismes visés par la Loi sur le développement durable devront élaborer des plans d’action afin d’atteindre les objectifs fixés.

La Stratégie gouvernementale de développement durable 2015-2020 et un feuillet d’information qui résume cette stratégie, les activités incontournables et les chantiers sont disponibles sur le site Web du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Notons qu’il s’agit de la deuxième stratégie gouvernementale en la matière, depuis l’adoption de la Loi sur le développement durable en 2006.

-30-


Mise en ligne : 5 novembre 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016