Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre participe au 35e anniversaire de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois

Québec, le 3 décembre 2010 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, en compagnie du ministre responsable des Affaires autochtones, Pierre Corbeil, a participé aujourd'hui à une série d'activités organisées dans le cadre de la commémoration du 35e anniversaire de la signature de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois.

À l'Assemblée nationale, le premier ministre a déposé une motion soulignant l'importance de cette entente pour le Québec et pour les populations autochtones vivant sur les territoires de la Baie-James/Eeyou Istchee et du Nunavik. Dans les tribunes, se trouvaient plusieurs signataires de l'époque ainsi que plusieurs invités de marque dont John Ciaccia, représentant du premier ministre au moment de la négociation de la Convention, Matthew Coon Come, grand chef du Grand Conseil des Cris, et le président de la Société Makivik, Pita Aatami.

« Le 11 novembre 1975, en paraphant l'entente, les signataires ont institué un dialogue qui allait nous permettre de mieux travailler ensemble et de faire plus facilement converger nos intérêts vers le même objectif : développer le Québec de manière équitable et juste », a rappelé le premier ministre.

Par la suite, au lancement du livre de contes Inuit Stories and Tales, le président de la Société Makivik a offert un exemplaire de cet ouvrage au premier ministre ainsi qu'à la Bibliothèque de l'Assemblée nationale du Québec pour que les valeurs et traditions inuites soient préservées, et  pour que les générations futures puissent en profiter.

Enfin, MM. Charest et Corbeil ont pris part à l'inauguration du Bureau de la nation crie à Québec. Le premier ministre y a déclaré : « La présence des Cris à Québec facilitera les pourparlers en cours ainsi que les discussions à venir dans le cadre du Plan Nord. » Quant au ministre responsable des Affaires autochtones, il a tenu à offrir aux représentants cris une carte murale situant les communautés des onze nations autochtones du Québec.

La Convention de la Baie-James et du Nord québécois constitue le premier traité moderne conclu au Québec et au Canada.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017