Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Québec et la France en route vers la CdP-21 « Les enjeux liés au climat occupent une place grandissante dans la relation franco-québécoise » – Philippe Couillard

Québec, le 7 octobre 2015. – À titre de coparrain de l’opération FACTS au Québec, une série de rencontres et d’événements franco-québécois sur les enjeux climatiques, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a pris la parole aujourd’hui à l’ouverture d’une conférence réunissant au Musée de la civilisation des experts et des scientifiques sur le thème des enjeux climatiques en Arctique. En présence du consul général de France à Québec, Nicolas Chibaeff, il a fait valoir les initiatives mises de l’avant par le Québec et la France.

« À la veille de la tenue à Paris de la 21e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, à laquelle je participerai, il est essentiel de prendre en compte les signaux lancés par l’Arctique, un écosystème aux avant-postes du climat. Le Nord, formidable objet de recherche, requiert une collaboration internationale accrue. Je me réjouis de constater que notre coopération avec la France s’attarde aujourd’hui sur cet enjeu crucial. Nos échanges en matière de lutte contre les changements climatiques et de recherche nordique permettent en effet de mieux comprendre des phénomènes liés aux changements climatiques », a déclaré le premier ministre. 

Le premier ministre a notamment souligné la contribution de l’Unité Mixte Internationale (UMI) Takuvik, une fructueuse collaboration franco-québécoise entre l’Université Laval et le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de France. Les travaux de l’UMI, dont plusieurs des membres ont été invités à intervenir à cette conférence, permettent de mieux comprendre les effets des changements climatiques sur les écosystèmes et les géosystèmes, océaniques et terrestres, arctiques et subarctiques. Rappelons en outre que les premiers ministres du Québec et de la France ont signé en mars dernier, à Paris, une déclaration d’intention portant sur les axes de coopération privilégiés en lien avec le développement du Nord québécois.

« La France et le Québec se retrouvent autour d’une sensibilité aux enjeux des dérèglements climatiques et, notamment, à l’avenir de la zone arctique. Notre dialogue contribue à la recherche de solutions », a déclaré le consul général, Nicolas Chibaeff.

Le premier ministre a également rappelé les actions engagées par le gouvernement du Québec pour lutter contre les changements climatiques, lesquels affecteront particulièrement le Nord québécois. M. Couillard a notamment souligné la mise en place d’un marché du carbone et, dans le cadre de la mise en œuvre du Plan Nord, le développement d’une expertise en recherche nordique visant à favoriser l’adaptation des communautés nordiques aux changements climatiques.

À propos de FACTS

Organisée par les représentations diplomatiques françaises à Québec, Ottawa et Washington, l’opération FACTS (French Ameri-Can Climate Talks) propose des activités visant à sensibiliser la population et à engager le débat autour des enjeux climatiques en prévision de la 21e Conférence des parties (CdP-21) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui se tiendra en décembre prochain à Paris.

-30-


Mise en ligne : 8 octobre 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017