Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Mission à la Climate Week New York City « Nous avons tous une obligation morale envers notre génération et celles qui nous suivront » - Philippe Couillard  

New York, le 28 septembre 2015. – À l’invitation du Climate Group à titre de coprésident de l'Alliance des États fédérés et des régions du Climate Group, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a participé aujourd’hui à la Climate Week New York City (CW-NYC), un événement de grande envergure qui constitue un rendez-vous incontournable en vue de la Conférence des parties (CdP-21) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), qui se déroulera à Paris en décembre prochain. Le premier ministre a profité de cette tribune prestigieuse pour rappeler que les nombreuses initiatives des États fédérés permettent non seulement de réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais également d’apporter de nouvelles perspectives à la lutte globale contre les changements climatiques.

« Les États fédérés possèdent une connaissance poussée de leur territoire, de leurs ressources et de leurs moyens, faisant en sorte que leurs initiatives en matière de lutte contre les changements climatiques se révèlent efficaces et ciblées », a déclaré le premier ministre. « Le Québec a réduit ses émissions de gaz à effet de serre, notamment par la mise en place d’un système de plafonnement et d’échange sur son territoire, une initiative qui a mis la table pour une alliance étroite avec la Californie et la création du plus grand marché du carbone en Amérique du Nord. Avec l’intérêt de l’Ontario à joindre notre système et le souhait de la Chine de mettre en place son propre marché du carbone, force est de constater que cette approche recueille de plus en plus d’appuis et permet la création de partenariats solides en la matière », a-t-il ajouté.

Cette allocution a également été l’occasion pour le premier ministre d’annoncer l’adhésion du Vermont à l’Alliance des États fédérés et des régions, que le Québec copréside depuis sa création en 2012 avec le Pays basque et l’Australie-Méridionale. Cette annonce a été suivie d’une séance d’échanges fructueux entre M. Couillard et le gouverneur du Vermont, Peter Shumlin, sur le thème de States and Regions leading the way, modérée par la secrétaire exécutive de la CCNUCC, Christiana Figueres.

L’économie au service de l’environnement

Parallèlement à sa participation à la CW-NYC, le premier ministre participera à une rencontre économique avec la présidente de l’Economic Club, Jan Hopkins, pour discuter entre autres des occasions d’affaires potentielles pour le Québec sur le territoire américain au cours des prochaines années. Il prendra également part à une rencontre avec les rédacteurs du rapport de la banque Citi : Energy Darwinism II : Why a Low Carbon Future Doesn’t Have to Cost the Earth, afin d’échanger sur les enjeux économiques de la lutte contre les changements climatiques. Il s’agira notamment d’explorer les nouvelles approches pour lutter contre les changements climatiques tout en favorisant le développement économique et l’innovation.

Appui à la francophonie et sensibilisation aux enjeux climatiques auprès des jeunes

Plus tôt aujourd’hui, le premier ministre a visité l’école Lillian Weber School for the Arts (PS-84), une école primaire offrant un programme scolaire bilingue parrainé par la Délégation générale du Québec à New York. En plus d’échanger sur l’importance du programme et les avantages du parrainage dont il bénéficie, M. Couillard s’est entretenu avec des élèves sur les enjeux des changements climatiques. Le premier ministre a invité les jeunes à participer au projet Dessine la Terre (http://www.dessinelaterre.com/), qui vise à recueillir des dessins d’enfants illustrant le futur qu’ils envisagent pour leur planète. Ces dessins seront ensuite présentés à la CdP-21 afin de sensibiliser les décideurs du monde entier à l’impact de leurs décisions lorsqu’ils seront réunis à Paris en décembre.

Notons que le programme de parrainage de l’école PS-84 s’inscrit dans le cadre d’une initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en partenariat avec l’organisme à but non lucratif Éducation en français à New York. Le gouvernement du Québec a par ailleurs annoncé la semaine dernière le parrainage d’une nouvelle école au New Jersey. Il prévoit également s’impliquer dans un même type de programme pour une école de Washington et ailleurs dans le nord-est des États-Unis, démontrant sa volonté d’intensifier ses efforts afin d’appuyer et d’encourager le rayonnement de la francophonie et de la culture québécoise aux États-Unis.

-30-


Mise en ligne : 28 septembre 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016