Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Réception de Dany Laferrière à l’Académie française - Une grande fierté pour le Québec Dany Laferrière à l’Académie française : un moment de grande fierté pour le Québec

Paris, le 28 mai 2015. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, ainsi que la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Hélène David, félicitent chaleureusement Dany Laferrière qui a été officiellement reçu à l’Académie française aujourd’hui lors de la cérémonie sous la Coupole de l’Institut de France. En mission en Europe, le premier ministre et la ministre David ont assisté à ce moment historique afin de témoigner de la reconnaissance et de la fierté de la population québécoise envers cet illustre auteur.

Dany Laferrière est le premier Québécois, le premier Canadien et le premier Haïtien à siéger sous la Coupole. Il occupera le fauteuil numéro deux, autrefois dévolu à Montesquieu et, plus tard, à Alexandre Dumas fils, lui-même d'origine antillaise, et laissé vacant par Hector Bianciotti.

« Aujourd’hui, Dany Laferrière ajoute un important chapitre à notre histoire, en plus de faire honneur à notre culture et à notre langue. En même temps qu’il est reçu à l’Académie française, c’est tout le Québec qui entre dans la lumière et se distingue. Cette consécration dans l’univers de la francophonie demeure sans commune mesure et symbolise les liens privilégiés qui nous unissent à la France », a déclaré M. Couillard.

Deux jours plus tôt, le 26 mai, la ministre David avait assisté également à la cérémonie de remise de l’épée d’académicien, au cours de laquelle l’écrivain a reçu son épée personnalisée, signe de son appartenance à la Maison du roi.

« C’est avec une grande émotion et une immense fierté que j’ai assisté aux cérémonies qui ont sacré Dany Laferrière immortel. Je sais qu’il fera grand honneur à ce statut qui lui est conféré, symbole de sa contribution inestimable à la culture, à la littérature et à la promotion de la langue française. Cette distinction rare n’a d’égale que l’engagement profond de cet homme de lettres, de cœur et de conviction », a ajouté Mme David.

Comme le veut le protocole de l’Académie française, c’est le secrétaire perpétuel de l’Académie, Hélène Carrère d’Encause, qui a ouvert la cérémonie. M. Laferrière a ensuite fait l’éloge de son prédécesseur, Hector Bianciotti. L’un des académiciens, Amin Maalouf, a ensuite présenté un discours de bienvenue à l’intention du nouvel immortel.  Trois anciens premiers ministres du Québec étaient également présents à la cérémonie : Bernard Landry, Jean Charest et Pauline Marois.

Rappelons que Dany Laferrière a été élu au sein de l’Académie française, au premier tour du scrutin, le 12 décembre 2013. Son élection est devenue définitive le 14 février 2014, après qu’il s’est entretenu avec le président de la République française, François Hollande, lequel a approuvé son élection.

Fondée par le cardinal Richelieu il y a 380 ans, l’Académie française est composée de 40 membres et a pour mission de protéger la langue française.

Dany Laferrière

Écrivain, journaliste et chroniqueur, Dany Laferrière a grandi dans le village de Petit-Goâve en Haïti. Il a immigré au Québec en 1976. Neuf ans plus tard, son premier roman, Comment faire l'amour avec un nègre sans se fatiguer, a effectué une fructueuse entrée dans le paysage littéraire québécois.

M. Laferrière a reçu plusieurs prix en carrière, dont le Prix du Gouverneur général, dans la catégorie littérature jeunesse de langue française, pour son album Je suis fou de Vava ; ainsi que le prix Médicis et le Grand prix du livre de Montréal pour L’Énigme du retour. Il a également été sacré personnalité de l’année 2009 La Presse/Radio-Canada et a reçu le Grand prix littéraire international Métropolis bleu. Il est titulaire d’un doctorat honorifique de l’Université du Québec à Rimouski.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017