Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

50 ans de présence du Québec en Italie et de nouvelles collaborations prometteuses

Rome, le 27 mai 2015. – Au deuxième jour de sa mission en Italie, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a prononcé une conférence sur le 50e anniversaire de la présence institutionnelle du Québec en Italie. Cette allocution s'est tenue sous l’égide de l’Institut italien des Hautes études en géopolitique et sciences auxiliaires. L'événement a réuni des partenaires des milieux politique et institutionnel à la Salle de la Reine de la Chambre des députés de la République italienne. Il s'agissait de la première allocution prononcée par un premier ministre du Québec à l'Assemblée législative italienne.

À cette occasion, le premier ministre a rappelé les origines et l’importance de la présence du Québec sur la scène internationale. En 1965, le vice-premier ministre et ministre de l’Éducation du Québec, Paul Gérin-Lajoie, signait les premières ententes formelles avec la France et l’Italie. Il prononçait, la même année, un discours dans lequel il exposait la doctrine qui, aujourd'hui encore, définit l’action internationale du Québec : au sein de la fédération canadienne, les compétences du Québec s’appliquent également dans son action internationale.

« Ce qui est de notre compétence chez nous l'est aussi sur la scène internationale. C'est ce principe qui a mené à la mise en place d'un solide réseau de représentation internationale, à une entente sur la reconnaissance mutuelle des compétences avec la France, et à une présence aujourd'hui affirmée dans des enjeux planétaires tels que la lutte contre les changements climatiques. Si l’établissement d’une représentation du Québec en Italie a été déterminé à l’origine par le potentiel économique et les affinités culturelles, nos liens se multiplient aujourd’hui aussi bien dans les domaines politique, scientifique, universitaire et de sécurité. Notre gouvernement continuera de bâtir des relations stables et durables avec nos partenaires italiens. Le Plan Nord, la Stratégie maritime et l'accord de libre-échange avec l'Europe nous permettront d'aller encore plus loin », a déclaré le premier ministre.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017