Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Mission Italie 2015 Le Québec, plaque tournante du commerce en Amérique du Nord

Rome, le 26 mai 2015. – Au premier jour de sa mission en Italie, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a présenté les priorités économiques et les grands projets de développement du Québec à un parterre composé de représentants d’entreprises et de décideurs économiques italiens.

« Pour créer la prospérité, il faut faire valoir nos atouts et mettre le Québec en valeur comme lieu d’investissement et porte d’entrée sur le marché nord-américain. Dans le contexte de l’Accord économique et commercial global qui liera le Canada et l’Union européenne, il est essentiel pour le Québec de faire connaître ses grandes orientations économiques à ses principaux partenaires européens. Notre position stratégique sur le continent, nos entrepreneurs talentueux et notre main-d’œuvre qualifiée sont autant de facteurs positifs qui généreront d’importantes activités économiques au cours des prochaines années. Faire la promotion de l’expertise du Québec, c’est bâtir des partenariats qui seront payants pour les Québécoises et les Québécois », a déclaré le premier ministre.

L’événement comptait sur la participation du président de la Confindustria, Giorgio Squinzi, qui était invité à prononcer le mot d’ouverture. Principale organisation nationale des entreprises manufacturières et de service en Italie, la Confindustria regroupe près de 150 000 entreprises, qui représentent environ 5 millions de personnes. Cette organisation est un acteur incontournable du paysage économique italien. L’assesseur au Développement économique et aux Activités productives du gouvernement régional du Latium, région italienne dont la ville de Rome est le chef-lieu, était également présent.

« Comme le Québec, l’Italie a une très grande façade maritime et une bonne partie de son activité économique est orientée vers la mer. La signature de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne, conjuguée à l’Accord de libre-échange nord-américain, permet au Québec de se positionner comme un pôle logistique majeur des activités d’import-export entre l’Europe et l’Amérique. Elle permettra, de part et d’autre, la croissance de nos exportations », a conclu le premier ministre.

En 2014, l’Italie était le 5e marché d’exportation du Québec parmi les pays de l’Union européenne. La valeur de nos exportations vers ce pays s’établissait à 521 M$, en croissance de 40 % par rapport à 2013. À l’échelle de l’Union européenne, les exportations québécoises ont une valeur de 6,9 G$.

-30-


Mise en ligne : 26 mai 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016