Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Québec et l’Islande resserrent leur coopération autour d’enjeux de développement durable

Québec, le 24 février 2015. – Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le président d’Islande, Ólafur Ragnar Grímsson, se sont entretenus dans le cadre du Symposium international sur le développement nordique et ont convenu d’approfondir les liens de coopération entre le Québec et l’Islande, notamment sur les enjeux nordiques et arctiques, ainsi que dans les domaines de la lutte contre les changements climatiques et les énergies renouvelables.  

« Le Québec et l’Islande, de même que l’ensemble des pays nordiques, font face à des enjeux similaires liés notamment à leur positionnement géographique. Le partage des connaissances entre nos plus éminents chercheurs ne pourra qu’accélérer l’accès aux savoirs et aux innovations qui permettront le progrès de l’ensemble de nos sociétés. Le rapprochement de nos organismes gouvernementaux, établissements d’enseignement, instituts de recherche et entreprises innovantes nous placera dans le peloton de tête des sociétés les plus avant-gardistes sur le plan du développement nordique durable », a déclaré le premier ministre Couillard.

« La coopération croissante entre le Québec et l’Islande marque une nouvelle étape dans la promotion des intérêts de l’Arctique. À l’image de nos relations étroites avec l’Alaska, nos liens avec le Québec démontrent qu’un dialogue renouvelé axé sur l’innovation constructive, en complément aux voies diplomatiques traditionnelles, joue un rôle essentiel dans le développement durable de l’Arctique. Le Plan Nord constitue également un modèle de développement inspirant pour d’autres régions nordiques, et mes discussions avec le premier ministre Couillard, tant à l’assemblée de l’Arctic Circle l’an dernier qu’à l’occasion de cette visite au Québec, m’ont permis d’apprécier l’engagement du Québec à promouvoir de nouvelles formes de coopération », a ajouté le président Grímsson.

« Les efforts soutenus du Québec en matière de lutte contre les changements climatiques nous valent une reconnaissance internationale croissante. C’est en ouvrant le jeu aux nations désireuses d’entrevoir l’avenir de manière responsable que nous arriverons à tirer profit des ressources du Nord tout en préservant la biodiversité de cet écosystème fragile », a ajouté M. Couillard.

Lors de l’entretien, le premier ministre Couillard et le président Grímsson ont confirmé leur volonté d’approfondir les liens de coopération en ajoutant officiellement le Québec au sein du comité stratégique de l’Arctic Circle afin que le Québec puisse collaborer de plus près à l’organisation de ce grand forum de coopération en Arctique. Par ailleurs, ils s’engagent également à participer activement aux futures éditions de l’Arctic Circle et du Symposium international sur le développement nordique. « Cet engagement entre le Québec et l’Islande, notamment en lien avec les événements de l’Arctic Circle et du Symposium international sur le développement nordique, démontre une réelle volonté de faire face conjointement aux défis que pose le développement durable du Nord. Je suis très enthousiaste à l’idée de jeter les bases d’une certaine réciprocité à ces événements », a conclu M. Couillard.

Un Symposium sur le développement nordique à Québec

Le Symposium international sur le développement nordique, coprésidé par le gouvernement du Québec, en collaboration avec l’Université Laval et le Conseil nordique des ministres permettra de dégager des avenues concrètes de collaboration, dont les résultats ne pourront que bénéficier aux grands projets de développement du Québec, soit le Plan Nord et la Stratégie maritime. Plusieurs représentants des milieux politique, autochtone, scientifique et économique des pays nordiques et du Québec y sont attendus. Plus de 70 conférenciers, dont près de la moitié provenant de l’étranger, viendront y échanger et partager leurs connaissances du Nord et des défis que présente sa conservation et son développement.

À propos de l’Arctic Circle

L’Arctic Circle est un forum international visant à faciliter les échanges et à favoriser la collaboration sur les enjeux liés à l’Arctique, notamment au regard des changements climatiques. Cet événement rassemble des représentants politiques, des grandes entreprises, des organisations et des associations, ainsi que des chercheurs et des scientifiques de renommée mondiale. La première conférence de l’Arctic Circle s’est tenue en 2013 à Reykjavik et a réuni plus de 1200 participants provenant de 40 pays.

À propos du Conseil nordique des ministres

Le Conseil nordique des ministres (CNM) a été fondé en 1971 dans le but d’assurer la coopération intergouvernementale entre les différents pays nordiques, afin d’élaborer des solutions communes à leurs problèmes spécifiques. Le Danemark, la Finlande, l’Islande, la Norvège et la Suède en sont membres depuis sa création.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017