Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

L’économie et l’innovation au cœur de la mission du premier ministre du Québec à Londres

Londres, le 15 janvier 2015. – Au premier jour de sa mission européenne, à Londres, le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a livré un plaidoyer en faveur de l’accroissement des liens avec le Royaume-Uni sur les plans économique, de la recherche et de l’innovation auprès de personnalités du monde des affaires réunies dans la City, cœur financier de la capitale britannique.

« Pôle d’innovation, le Québec partage plusieurs secteurs d’excellence complémentaires avec le Royaume-Uni, dont l’aérospatiale, les technologies de l’information, les sciences de la vie et les technologies propres. À la faveur de l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’Union européenne et des grands chantiers économiques que nous mettons de l’avant, le Québec se présente plus que jamais comme un lieu propice à l’investissement auprès des décideurs économiques britanniques », a déclaré le premier ministre.

Cette tribune organisée par la Chambre de commerce Canada ̶ Royaume-Uni réunissait près de 200 décideurs des milieux économique et financier. En plus de promouvoir l’investissement, le premier ministre y a présenté les orientations économiques et budgétaires de son gouvernement, de même que les grands projets que sont le Plan Nord et la Stratégie maritime.

Partenaire économique majeur du Québec, le Royaume-Uni figure notamment au troisième rang pour le nombre de filiales d’entreprises étrangères implantées au Québec, avec plus de 150 filiales britanniques en 2014. Une centaine d’entreprises québécoises sont établies au Royaume-Uni. Centre économique et financier mondial, Londres est aussi, avec la présence de la Bourse des métaux, une destination incontournable pour promouvoir l’investissement minier.

Partenariat avec l’Université d’Oxford

Dans la foulée, le premier ministre a annoncé la signature d’un partenariat scientifique et académique entre l’Université Laval, Génome Québec et l’Université d’Oxford. Cette alliance vise la création d’un Consortium international en génomique forestière, dont les travaux porteront sur les grands enjeux scientifiques liés à l’accroissement de la productivité et à la durabilité des forêts. Les travaux de ce consortium seront dirigés par John MacKay, professeur titulaire à l’Université Laval et à l’Université d’Oxford.

« L’industrie forestière doit assurer sa compétitivité dans un contexte de profondes transformations. Pensons entre autres aux changements climatiques, qui entraînent des enjeux de taille pour nos forêts. Les travaux de ce nouveau consortium contribueront à relever ces défis grâce à une expertise unique et solidement établie. C’est un honneur pour le Québec de pouvoir nouer une collaboration de haut niveau avec l’Université d’Oxford et de mettre à profit ses talents dans les efforts internationaux de préservation des ressources forestières », a conclu Philippe Couillard.

Le premier ministre du Québec se rendra demain au Pays de Galles, où il rencontrera notamment le premier ministre gallois Carwyn Jones.
 

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017