Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Accord de principe de 4,4 M$ Un projet en or pour l'ancienne mine Lamaque

Québec, le 9 mars 2011 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, accompagné du ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et député d'Abitibi-Est, Pierre Corbeil, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement du Québec donnait son accord de principe à la restauration des bâtiments du site historique de l'Ancienne-Mine-Lamaque pour une somme de 4,4 M$. Ce projet vise aussi l'aménagement d'une salle d'exposition et l'achat d'équipements spécialisés. Avec le site historique du Village-Minier-de-Bourlamaque, ce lieu fait partie d'une institution muséale majeure en Abitibi-Témiscamingue, la Cité de l'Or.

« Cette annonce s'inscrit dans les démarches de conservation du patrimoine minier valdorien qui a débuté par le classement du site historique du Village-Minier-de-Bourlamaque il y a plus de trente ans. La mine à elle seule représente un intérêt exceptionnel qui se caractérise par sa production, par sa durée d'exploitation et par sa valeur historique. La préservation des bâtiments du site de l'ancienne mine permettra d'assurer la pérennité d'un élément important du patrimoine québécois qui a été déterminant dans le développement économique de la ville et de la région », a déclaré le premier ministre.

« Le site historique de l'Ancienne-Mine-Lamaque, classé en 2010, constitue un témoin de notre patrimoine industriel récent. Le lien qui unit encore aujourd'hui la mine et le village de Bourlamaque est très éloquent. Il importe de préserver ce lieu de mémoire cher aux Abitibiens et de mettre en valeur les bâtiments et les vestiges permettant d'apprécier son histoire. La nouvelle salle d'exposition qui accueillera l'exposition permanente viendra compléter l'expérience muséale », a fait savoir la ministre Christine St-Pierre.

Le ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et ministre responsable de la région de l'Abitibi-Témiscamingue et député d'Abitibi-Est, Pierre Corbeil, accueille avec enthousiasme cet investissement. « L'exploitation de la mine a permis de rendre la région prospère et demeure une source de fierté. Je tiens à remercier la Ville de Val-d'Or qui a à cœur de faire valoir le quotidien des travailleurs miniers qui ont participé à l'essor de la région, et à souligner l'engagement des résidants et des résidantes du secteur de Bourlamaque », a ajouté le ministre Corbeil.

Le site historique de l'Ancienne-Mine-Lamaque inclut la sécherie, les structures de chevalement de puits, la salle du treuil, la réserve à minerai, le laboratoire ainsi que le bureau principal. Il comprend également les vestiges de l'usine de traitement, du château d'eau et d'autres bâtiments secondaires. L'ensemble s'élève à proximité du site historique du Village-Minier-de-Bourlamaque.

La réalisation des travaux représente un investissement de 6,8 M$. Une somme de 4,4 M$ sera accordée par le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine dans le cadre du programme Aide aux immobilisations. Rappelons que le Ministère a déjà accordé une subvention de 270 000 $ en 2009 pour la réalisation de l'exposition permanente.

La contribution du Ministère sera versée en vertu du Plan québécois des infrastructures rendu public en novembre 2007. Le volet culturel de ce plan entraînera des investissements à terme de 1,2 milliard de dollars. Grâce à la participation des partenaires, il devrait générer des investissements globaux évalués à plus de 2 milliards de dollars.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017