Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le Plan culturel numérique du Québec : un investissement de 110 M$ pour notre culture, chez nous, partout

Québec, le 29 septembre 2014. ─ Le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, et la ministre de la Culture et des Communications et ministre responsable de la Protection et de la Promotion de la langue française, Mme Hélène David, ont dévoilé aujourd’hui le Plan culturel numérique du Québec, qui vise à soutenir le développement de la culture numérique au Québec.

« Notre culture nous définit et nous en ferons la promotion partout. Pour que notre culture soit disponible au plus grand nombre, nous devons soutenir les milieux culturels de manière structurée et concertée pour nous assurer de la présence des œuvres et des produits culturels québécois, d’abord chez nous, et ailleurs dans le monde. Le numérique est une dimension incontournable de notre société contemporaine et un levier de développement économique pour tout le réseau de la culture. Soutenir la transition du milieu vers l’univers numérique est une responsabilité que nous partageons collectivement pour que le Québec puisse s’exprimer pleinement », a déclaré M. Couillard.

Ce plan prévoit un investissement de 110 M$, dont une somme de 100 M$ est prévue sur sept ans dans le Plan québécois des infrastructures (PQI). De plus, des crédits supplémentaires de 10 M$ sont prévus sur trois ans afin d’assurer une présence croissante de la culture québécoise dans l’espace numérique. Ce montant important donnera les moyens aux organismes culturels d’amorcer au maximum le virage numérique.

Le Plan culturel numérique du Québec découle d’une concertation sans précédent du ministère de la Culture et des Communications, des organismes issus des milieux artistiques et culturels ainsi que des 12 sociétés d’État du portefeuille ministériel.

Il a pour but de donner les moyens aux acteurs du milieu culturel de créer et d’innover dans un contexte technologique en pleine effervescence. Il favorise également la diffusion de la culture québécoise au plus grand nombre. Les trois grandes actions autour desquelles s’articule ce plan sont d’ailleurs :

  • Créer des contenus culturels numériques;
  • Innover pour s’adapter à la culture numérique;
  • Diffuser des contenus culturels numériques afin d’assurer leur accessibilité.

« Le numérique touche l’ensemble des secteurs culturels, soit les arts de la scène et dramatiques, les arts et les lettres, le cinéma, la lecture et le livre, les médias, les métiers d’art, la muséologie, la musique et le patrimoine. C’est un puissant vecteur de transmission de la culture et du patrimoine et il se révèle d’ailleurs un excellent moyen de développer les clientèles pour l’ensemble de l’offre culturelle du Québec », a ajouté Mme David.

Pour les exercices financiers de 2014 à 2016, une somme de 36 M$ a été répartie entre les sociétés d’État issues du portefeuille ministériel culturel et des organismes qui travaillent dans les milieux de la culture et des communications. Plus de cinquante mesures concrètes ont été annoncées.

La parole aux acteurs du milieu

Un espace d’échange d’idées à propos de la culture numérique a également été créé à partir de la plateforme Cocoriko. La population, les créateurs et les spécialistes du numérique sont invités à venir y discuter d’enjeux touchant l’essor de la culture numérique au Québec et même au-delà de ses frontières. L’organisme responsable d’alimenter les discussions est Culture pour tous, dont la mission est de promouvoir et de favoriser la démocratisation des arts et de la culture au Québec.

Pour de plus amples renseignements à propos du Plan culturel numérique du Québec, visitez le site Web au Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.culturenumerique.mcc.gouv.qc.ca.
 

-30-


Mise en ligne : 29 septembre 2014


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016