Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Rencontre avec le Conseil des partenaires économiques et la Commission des partenaires du marché du travail Les partenaires se mobilisent pour relever les défis économiques du Québec

Montréal, le 6 février 2012. – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, en compagnie du ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Sam Hamad, de la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Julie Boulet, et du ministre des Ressources naturelles et de la Faune et ministre responsable du Plan Nord, Clément Gignac, a rencontré les membres du  Conseil des partenaires économiques et de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT). Cette rencontre a permis de faire le point sur la situation de l’économie et de l’emploi au Québec et d’échanger sur les enjeux auxquels le Québec devra faire face pour assurer sa prospérité économique au cours des prochaines années.

« Au cours des dernières années, nous avons su relever avec brio les défis suscités par un contexte économique instable. Aujourd’hui, nous devons demeurer vigilants face à la fragilité de l’économie mondiale et nous assurer de poser les bonnes actions afin de maintenir le Québec sur le chemin de la croissance en soutenant l’économie et l’emploi », a déclaré le premier ministre.

« Au cour des derniers mois, le Québec a innové en se dotant de politiques visant à soutenir la croissance économique, que l’on pense à la Stratégie québécoise de l’entrepreneuriat, à la création d’Export Québec, à la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation, au soutien aux  investissements dans le secteur de l’économie verte. Ces outils économiques structurants contribuent à soutenir les entreprises du Québec, notamment celles du secteur manufacturier », a précisé pour sa part  le ministre Hamad.

« En s’appuyant sur le travail des groupes de vigie, notre gouvernement a pris les bonnes décisions pour épauler les travailleurs et leurs familles dans une période d’instabilité économique. Cela nous a permis d’agir rapidement pour protéger des emplois et profiter de la période de ralentissement pour former la main-d’œuvre et ainsi améliorer la productivité des entreprises. Aujourd’hui encore, le gouvernement du Québec et les partenaires du marché du travail sont mobilisés en faveur de l’emploi », a souligné Mme Boulet.

Investissement-compétences : 360 M$ pour soutenir la formation

À l’issue de la rencontre avec les partenaires, le premier ministre Jean Charest et la ministre Julie Boulet, en compagnie du président de la CPMT, Jean-Luc Trahan, ont dévoilé une nouvelle initiative: Investissement-compétences. Cette initiative vise à soutenir et à accompagner les travailleurs et les entreprises qui investissent dans la formation, particulièrement les PME, et à reconnaître leur engagement dans le développement des compétences de la main-d’oeuvre.

Le premier ministre a mentionné qu’« à l’heure des grands défis économiques, la formation continue devient un enjeu de premier plan tant pour les travailleurs que pour les entreprises. Investissement-compétences se veut un levier pour développer, chez les travailleurs et les entrepreneurs, une véritable culture de formation continue pour accroître la productivité et, ultimement, contribuer à la prospérité du Québec. »

Investissement-compétences vise également à susciter un engagement moral des entreprises déterminées à rehausser leur productivité par l’accroissement des connaissances de leur main-d’œuvre, ainsi que l’engagement des travailleurs qui souhaitent participer à des activités de perfectionnement.

« La Commission des partenaires du marché du travail et Emploi-Québec unissent leurs forces pour une mobilisation sans précédent des entreprises et des travailleurs à l’égard du développement des compétences. Puisque la formation continue constitue un investissement essentiel et rentable, elle doit faire partie des valeurs morales des entreprises », a indiqué la ministre Boulet.

Soulignons qu’Investissement-compétences englobe l’essentiel des interventions de la Commission et d’Emploi-Québec auprès des entreprises en matière de formation. Au cours des trois premières années d’Investissement-compétences, 361,4 M$ seront investis par la Commission et Emploi-Québec, soit :

  • un ajout de 55,5 M$, de la part de la Commission, pour un total de 147 M$ issus du Fonds de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre ;
  • 214 M$ engagés par Emploi-Québec dans le cadre de son offre de service aux entreprises (Concertation pour l’emploi et Mesure de formation volet entreprise).

En continuité des programmes SERRÉ et SEMER, le programme Accompagnement des entreprises pour la relance de l’emploi (Aere) soutiendra les entreprises dans les premières étapes de la relance de leurs activités en répondant aux besoins de formation de leur personnel.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017