Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Création des 135 premiers emplois à l’Aluminerie Arvida La première ministre participe à l’inauguration de l’Aluminerie Arvida, Centre technologique AP60 de Rio Tinto Alcan

Saguenay, le 16 janvier 2014 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée du ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région du Saguenay‒Lac‑Saint‑Jean, Stéphane Bédard, et du ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire, Sylvain Gaudreault, a pris part aujourd’hui à l’inauguration de l’Aluminerie Arvida, Centre technologique AP60 de Rio Tinto Alcan (RTA) située à Saguenay. Au coût de 1,3 milliard de dollars, cette aluminerie est une usine pilote qui constitue la première étape d’un programme d’investissement totalisant 2,1 milliards de dollars. Ce vaste programme prévoit la création de 740 emplois directs et de 2500 emplois indirects.

« Je suis très fière de participer à l’inauguration de l’Aluminerie Arvida. La mise en œuvre du Centre technologique AP60 de RTA génèrera des retombées économiques très importantes pour la région du Saguenay‒Lac-Saint-Jean, dont la création de plusieurs centaines d’emplois chez les fournisseurs et équipementiers spécialisés, en plus des retombées liées aux opérations de l’usine. La création d’emplois durables au Québec figure au premier rang des priorités économiques de mon gouvernement, tel que l’a confirmé la Politique économique Priorité emploi, qui prévoit la création de plus de 43 000 emplois au cours des prochaines années », a souligné Pauline Marois.

L’Aluminerie Arvida, Centre technologique AP60 produira annuellement 60 000 tonnes d’aluminium et constituera la référence pour les nouvelles générations d’alumineries. Plusieurs équipementiers et fournisseurs québécois ont participé à la réalisation de ce grand projet.

« L’aluminium fait partie intégrante de l’histoire du Saguenay‒Lac-Saint-Jean, a rappelé Stéphane Bédard. L’inauguration de cette usine pilote est une étape importante dans l'engagement de RTA de consolider sa présence au Saguenay‒Lac-Saint-Jean et au Québec. Je me réjouis des retombées économiques de l'implantation de cette nouvelle technologie pour la région, pour ses travailleurs ainsi que pour les PME qui y ont participé. »

« L’usine pilote de RTA est des plus stratégiques pour le Québec et la région du Saguenay‒Lac-Saint-Jean, a ajouté la première ministre. En plus de permettre le développement de la technologie AP60 au Québec, ce projet positionne avantageusement les équipementiers et fournisseurs québécois pour l’obtention de contrats futurs, puisqu’ils ont été intimement liés à la mise en œuvre de cette usine. C’est donc un réseau de fournisseurs de calibre international qui poursuivra sa croissance et qui permettra au Québec d’affirmer sa position de chef de file mondial dans la filière de l’aluminium. »

« Je salue les efforts des travailleurs, des équipes de projet, des équipementiers et de la direction de RTA qui ont œuvré ensemble pour concrétiser ce projet et doter Jonquière de cette nouvelle usine qui constitue une vitrine exceptionnelle sur le monde et une grande fierté pour notre région », a pour sa part souligné Sylvain Gaudreault.

Rappelons qu’en 2006, dans le cadre du programme d’investissement au Saguenay‒Lac‑Saint‑Jean, le gouvernement du Québec a consenti à RTA un prêt sans intérêt de 400 millions de dollars remboursable sur 30 ans, de même qu’un bloc d’énergie additionnel de 225 MW au tarif L.

Pour en apprendre davantage sur la Politique économique Priorité emploi, consultez le Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.economie.gouv.qc.ca/politiqueeconomique.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017