Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Bilan de la session parlementaire Une équipe, des actions, des résultats

Québec, le 6 décembre 2013 – Au terme des travaux parlementaires, la première ministre du Québec, Pauline Marois, se réjouit des retombées positives qu’ont eues les initiatives prises par son gouvernement au cours des derniers mois. Trois priorités ont guidé l’ensemble de ses actions, soit le renforcement de l’emploi, de la solidarité et de l’identité québécoise. Force est d’admettre que l’équipe gouvernementale a su imposer son plan de match. Et cela a donné des résultats pour toutes les Québécoises et tous les Québécois.

Renforcer l’emploi

Depuis septembre 2012, le gouvernement a fait de l’emploi sa priorité. À elle seule, la Politique économique Priorité emploi, déployée au cours des dernières semaines, contribuera à la création de 115 000 emplois, sur une période de trois ans, et entraînera des investissements totaux de près de 13 milliards de dollars. Déjà, à ce jour, des résultats apparaissent. « Jamais il n’y a eu autant de Québécois au travail, avec une moyenne annuelle s’élevant pour la première fois à plus de 4 millions d’emplois occupés », a affirmé Pauline Marois.

La nouvelle politique économique comporte des mesures phares pour stimuler la croissance à court terme et pour développer l’économie à long terme. Parmi celles-ci figure l’ambitieux dossier de l’électrification des transports. « Positionner le Québec comme un leader mondial des transports électriques, c’est un grand projet collectif qui va nous permettre de nous enrichir, de nous unir, de nous donner confiance en l’avenir », a soutenu la première ministre.

Renforcer la solidarité

Étant d’avis que « préparer l’avenir, c’est aussi renforcer la solidarité et agir pour la justice sociale », Mme Marois a évoqué la mise en place d’initiatives ambitieuses et structurantes pour améliorer les conditions de vie et de travail des personnes les plus vulnérables de la société. Ces mesures agissent sur trois plans, soit le soutien aux personnes dans le besoin, le soutien aux aidants et la préparation de l’avenir. Soulignons d’ailleurs que le Québec a connu une baisse du nombre de personnes ayant recours à l’aide sociale. Depuis l’entrée en fonction du gouvernement actuel, le nombre de prestataires de la sécurité du revenu est en effet passé de 459 620 à 445 400. À 6,7 %, il s’agit du plus faible taux depuis 1975.

Enfin, la première ministre a salué le dévouement dont ont fait preuve tous les intervenants qui sont venus en aide aux Méganticoises et aux Méganticois à la suite de la tragédie qui les a frappés le 6 juillet dernier. Elle a rappelé que 4 jours après les événements, elle annonçait déjà une aide d’urgence de 60 millions de dollars. Par ailleurs, elle a assuré qu’aucun effort ni aucune ressource ne seraient ménagés jusqu’à ce que la ville soit rebâtie, ajoutant que les Québécoises et les Québécois pouvaient compter sur leur gouvernement, un gouvernement responsable et intègre, qui a une vision et qui sait où il s’en va.

Renforcer l’identité

Dans les derniers mois, l’équipe de Pauline Marois a fait progresser plusieurs dossiers stratégiques visant à faire valoir les intérêts du Québec. C’est le cas notamment des changements apportés à l’enseignement de l’histoire, au plan d’immigration et aux ressources consacrées à l’accueil, à la francisation et à l’intégration des nouveaux arrivants.

De plus, le gouvernement du Québec a su faire en sorte que les Québécois parlent d’une seule voix lorsqu’il s’agissait de défendre leurs intérêts par rapport au gouvernement fédéral, entre autres sur les questions concernant l’échéancier de remplacement du pont Champlain, l’assurance‑emploi ou le resserrement de la réglementation en matière de transport ferroviaire et de transport des matières dangereuses.

En outre, pour faire en sorte que le Québec demeure une terre de libertés et de possibilités, que tous vivent mieux ensemble et avancent dans l’harmonie, le gouvernement a déposé le projet de loi no 60, affirmant les valeurs de neutralité de l’État, de laïcité et d’égalité hommes-femmes. « Ces valeurs, elles font partie de la culture que nous avons reçue en héritage et que nous voulons transmettre à ceux qui nous suivront. Ainsi, nous avons posé un geste courageux. Nous avons pris nos responsabilités pour bâtir un Québec plus uni », a ajouté Pauline Marois.

« Au moment de retourner dans nos circonscriptions à la rencontre de nos concitoyens, je veux insister sur ce qui caractérise mon équipe : sa détermination à offrir des résultats aux Québécoises et aux Québécois, sa vision, qui nous amènera encore plus loin, sa volonté de bâtir un Québec plus riche, plus solidaire, ainsi que son rêve de se donner un État plus libre », a conclu la première ministre.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017