Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Électrification des transports La première ministre annonce la réalisation de Cité Mobilité à Montréal, une première en Amérique du Nord

Montréal, le 22 novembre 2013 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée de son adjoint parlementaire pour le volet électrification des transports, Daniel Breton, du président et chef de la direction du Groupe Volvo, Olof Persson, et du président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal, Michel Labrecque, a annoncé aujourd’hui une aide financière de près de 12 M$ pour un projet pilote novateur qui dotera la métropole québécoise d’autobus entièrement électriques, utilisant une méthode de recharge à la fine pointe de la technologie et fabriqués au Québec par Nova Bus. Les autobus circuleront dans les rues de Montréal à partir de 2015, et ce, pendant trois ans.

« Montréal sera la première ville en Amérique du Nord à réaliser un projet Cité Mobilité recourant à des autobus équipés d’une technologie de recharge rapide par conduction. Notre métropole devient aujourd’hui une ville internationale de premier plan pour le déploiement de solutions technologiques et pour le développement des énergies propres, renouvelables et relativement peu coûteuses. Cité Mobilité est un projet qui s’inscrit parfaitement dans la Stratégie d’électrification des transports du gouvernement du Québec », a déclaré Pauline Marois.

Provenant du Fonds vert, l’aide financière gouvernementale sera versée à la Société de transport de Montréal (STM) pour l’acquisition de trois autobus et des infrastructures nécessaires à leur recharge. Il s’agit d’un projet de près de 23 M$, qui se réalisera dans le cadre d’un partenariat avec le Groupe Volvo, par l’entremise de sa division Nova Bus, et la STM. La prochaine étape déterminera le trajet optimal ainsi que les emplacements les plus stratégiques pour l’installation des bornes, l’essentiel étant de minimiser le temps de recharge et d’assurer la fluidité du service.

Montréal devient ainsi une « cité de l’électromobilité », à l’instar d’autres grandes villes de Suède ou d’Allemagne. Globalement, le programme Cité Mobilité consiste à établir des alliances stratégiques avec les acteurs-clés de la mobilité urbaine pour favoriser à la fois l’électrification des transports, la conception de projets à fort rayonnement international, la création et la mise en valeur d’un savoir-faire collaboratif et d’emplois verts, ainsi que la diminution de la consommation de combustibles fossiles et des émissions de gaz à effet de serre.

Avec ce projet, le Québec s’inscrit dans un partenariat stratégique avec le Groupe Volvo. Pour la Société de transport de Montréal, il s’agit d’une occasion de tester de nouvelles technologies dans les conditions réelles d’exploitation et d’en évaluer les effets sur la planification, les opérations, l’entretien et, surtout, l’amélioration du service à la clientèle.

« Ce projet est porteur et structurant pour l’avenir. Cité Mobilité pourrait éventuellement servir à la planification d’un système qui, à long terme, permettra d’électrifier tous les véhicules des services publics, incluant le transport collectif et les véhicules utilitaires de la Ville, tels que les camions de collecte de déchets et de recyclage », a soutenu Daniel Breton.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017