Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Plan Nord : le chantier d'une génération Assurer le mieux-être et le développement des communautés

Québec, le 9 mai 2011 « L’amélioration des conditions de vie des communautés autochtones et locales est au cœur des objectifs du Plan Nord. C’est pourquoi nous avons prévu des actions en matière d’éducation, de main-d’œuvre, de logement, de santé et de services sociaux, ainsi que de culture. Tout cela pour favoriser le mieux-être et le développement des communautés », a affirmé le premier ministre, Jean Charest.

« Le Nord est riche en ressources de toutes sortes, mais sa principale richesse est sa population qui se distingue par sa jeunesse et son désir de développer son milieu. Les populations du territoire du Plan Nord sont jeunes et elles forment un bassin de main-d’œuvre important. Notre gouvernement estime qu’il est nécessaire de miser sur la formation professionnelle afin de leur garantir un développement social et économique », a précisé le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley.

Le plan d’action quinquennal 2011-2016 du gouvernement du Québec pour le déploiement du Plan Nord prévoit des investissements de 1,6 G$. De cette somme, 382 M$ seront destinés à des mesures essentiellement de nature sociale, notamment en matière de logement, de santé, d’éducation, de culture et de réduction du coût de la vie.

Éducation

Les principaux défis en éducation consistent à élever le taux de réussite scolaire et à stabiliser les effectifs enseignants et professionnels. Pour y arriver, le plan d’action quinquennal prévoit la réfection et la construction de points de service, l’adaptation de cheminements scolaires ainsi que la sensibilisation des jeunes à l’importance de la réussite, avec l’aide des communautés et des entreprises. Des centres de formation multifonctionnels seront construits ou rénovés dans des points de service pour la formation professionnelle.

Formation de la main-d’oeuvre

L’enjeu de la formation de la main-d’œuvre sur le territoire du Plan Nord est majeur. Ainsi, le gouvernement disposera d’une enveloppe de 80 M$ sur 5 ans afin de mieux planifier les besoins et la formation de la main-d’œuvre. La détermination des besoins en main-d’œuvre, le développement des compétences des travailleurs, la mise sur pied de programmes de formation dans le secteur minier, l’aménagement de lieux de formation bien outillés, ainsi que le recrutement et l’embauche de formateurs font partie des mesures prévues pour relever le défi. À cet égard, c’est aux entreprises que reviendra l’obligation de prévoir un plan de formation de la main-d’œuvre.

Logement

Le développement du Nord et l’arrivée de travailleurs de l’extérieur feront certainement croître la demande en logement. Le gouvernement appuiera les communautés touchées par ce défi. Des partenariats novateurs seront mis en place pour répondre à ces nouveaux besoins. Les promoteurs auront donc l’obligation d’intégrer une composante logement à leurs projets afin de contribuer à la capacité d’accueil des communautés.

Au Nunavik, le manque de logements sociaux est une chose connue. Pour améliorer la situation, le gouvernement entend investir dans la construction de 840 logements, soit 340 en vertu d’une entente fédérale-provinciale et 500 dans la foulée du Plan Nord, et la rénovation de 482 logements. Ainsi, au cours des 5 prochaines années, il investira 264,4 M$ pour la construction, la rénovation et l’entretien de logements.

Services de santé

Le gouvernement travaillera à consolider l’accès aux services de santé de première ligne, à favoriser l’attraction et la rétention du personnel, et en plus à adapter sa formation aux réalités locales. Cela passera par l’amélioration des infrastructures locales, une sensibilisation aux saines habitudes de vie, le développement d’approches adaptées au milieu, l’aménagement d’infrastructures communautaires et de santé et l’analyse de l’impact sur la santé des projets de développement.

Culture

Le développement du Nord devra également être bénéfique pour l’expression et la mise en valeur des cultures des communautés qui vivent sur le territoire. Le gouvernement veut procéder à la signature d’ententes de coopération culturelle et à la construction de centres culturels et multifonctionnels. Il entend aussi soutenir des expositions permanentes sur la culture autochtone. Une série documentaire sera réalisée par Télé-Québec sur le Plan Nord afin de permettre aux Québécois et aux gens de l’étranger de redécouvrir le Nord québécois.

Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.plannord.gouv.qc.ca

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018