Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Électrification des transports 675 000 $ pour un projet d’autobus scolaire électrique

Québec, le 8 novembre 2013 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée de la ministre des Ressources naturelles, Martine Ouellet, et de l’adjoint parlementaire à la première ministre – volet électrification des transports, Daniel Breton, annonce l’attribution d’une aide financière de 675 000 $ à l’entreprise Autobus Lion inc. pour un projet de développement d’un autobus scolaire entièrement électrique. Ce projet s’inscrit dans le sillage de la Politique économique Priorité emploi et de la Stratégie d’électrification des transports, récemment rendues publiques par le gouvernement.

« Notre gouvernement veut faire du Québec un leader mondial de l’électrification des transports. Il s’agit d’une étape marquante dans le développement économique du Québec. En permettant à des projets comme celui-ci de voir le jour, nous investissons dans tout le Québec. En fait, il s’agit de développer notre économie en utilisant moins de pétrole et davantage d’électricité. Le Québec a tous les atouts pour y arriver. Nous avons l’incomparable avantage de pouvoir compter sur une énergie propre, renouvelable et relativement peu coûteuse », a déclaré Pauline Marois.

Le projet d’Autobus Lion inc., dont le financement vient du Programme d’efficacité énergétique en innovation du ministère des Ressources naturelles, consiste à développer et à exploiter, en conditions réelles de fonctionnement, un autobus scolaire entièrement électrique. L’entreprise souhaite prouver la faisabilité technique et la viabilité économique de cette technologie de motorisation. Elle veut également en documenter les avantages dans une perspective de commercialisation massive. Grâce à des projets comme celui-ci, une réduction annuelle de plus de 44 800 tonnes d’émissions de GES serait obtenue, retirant ainsi l’équivalent de quelque 13 000 voitures des routes du Québec.

L’autobus scolaire électrique sera construit sur le châssis d’un véhicule actuellement commercialisé par Autobus Lion inc., soit un autobus de type C de 72 places. Celui-ci se distingue notamment par sa carrosserie faite de matériaux composites, qui en augmentent la durée de vie et en réduisent le poids, ainsi qu’un habitacle plus large de 15 cm, qui se traduit par des sièges plus spacieux et une allée centrale plus aérée.

Avec l’aide de trois partenaires québécois, soit TM4, B3CG Interconnect et le Centre national du transport avancé, Autobus Lion inc. développera une motorisation lui permettant d’atteindre une autonomie d'environ 90 km. Une recharge à mi-journée portera cette autonomie à 180 km quotidiennement. Quant à la consommation énergétique, l’autobus utilisera annuellement 8000 litres de diesel de moins qu’un autobus conventionnel. Enfin, Autobus Lion estime qu’au cours des prochaines années, le potentiel de marché devrait augmenter progressivement pour atteindre 250 autobus annuellement en 2018.

« Le projet d’Autobus Lion s’inscrit dans la Stratégie d’électrification des transports annoncée par la première ministre le 1er novembre dernier. Cette initiative démontre, une fois de plus, que le développement durable va de pair avec le développement économique et qu’il faut tirer parti du savoir-faire électrique du Québec », a précisé Daniel Breton.

« Nous pouvons être fiers d’Autobus Lion. Avec ce projet, le Québec pourrait produire le premier autobus scolaire électrique en Amérique du Nord. Notre gouvernement entend continuer à soutenir des entrepreneurs aussi visionnaires et dynamiques qui mettent en évidence le savoir-faire québécois », a conclu la ministre Martine Ouellet.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017