Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Création de 500 emplois dans le domaine du jeu vidéo Pauline Marois confirme un soutien de près de 10 M$ à Ubisoft et un crédit d’impôt amélioré pour l’industrie

Montréal, le 30 septembre 2013 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée du ministre des Finances et de l’Économie, Nicolas Marceau, de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb, et du ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur et ministre responsable de la région de Montréal, Jean-François Lisée, a annoncé aujourd’hui l’attribution d’une aide financière de 9,9 millions de dollars à Ubisoft. Le gouvernement fera également des modifications au crédit d’impôt pour la production de titres multimédias, applicables à l’ensemble de l’industrie.

Cette aide permettra à Ubisoft d’implanter, à Montréal, un pôle d’opérations de jeux en ligne, de consolider les infrastructures de son réseau mondial et d’investir dans son expertise en technologies de capture de mouvement. Ce projet créera 500 emplois et consolidera la place de Montréal en tant que pôle majeur de l’industrie du jeu vidéo.

« Le projet d’Ubisoft est important pour le Québec. Il permet de poursuivre le développement de notre expertise dans l’industrie du jeu vidéo, qui a connu une croissance phénoménale grâce aux mesures visionnaires qui ont été mises en place par le gouvernement du Québec à la fin des années 1990. Ce projet de 373 millions de dollars créera plus de 500 emplois de qualité dans la métropole », a déclaré la première ministre.

Par ailleurs, le ministre Nicolas Marceau a annoncé que le crédit d’impôt pour la production de titres multimédias sera modifié pour répondre aux nouvelles réalités du milieu. « Il était temps d’adapter cette mesure fiscale au modèle d’affaires de cette industrie innovante. Aujourd’hui, le nouveau marché est celui des jeux en ligne, accessibles de partout et sur toutes les plateformes. Ainsi, de nouveaux types d’activités seront désormais admissibles au crédit d’impôt. De plus, la période maximale d’admissibilité des travaux de production à l’aide fiscale est abolie pour tenir compte du caractère continuel des nouveaux jeux », a-t-il expliqué.

« Avec l’annonce d’aujourd’hui, notre gouvernement démontre bien son intérêt à poursuivre le développement de secteurs de l’économie prometteurs et à soutenir les fleurons de notre industrie. L'expérience démontre que la présence d'un leader comme Ubisoft exerce un effet catalyseur sur le démarrage et l'expansion d'entreprises, et constitue un puissant facteur de localisation pour les autres joueurs de l'industrie », a souligné Élaine Zakaïb.

« Le projet d’Ubisoft témoigne de l’engagement profond de l’entreprise envers le Québec et Montréal. Aujourd’hui, plus de 2000 personnes y travaillent à Montréal. Ce projet contribuera à la création d’emplois spécialisés et structurants dans la région métropolitaine, et à l’essor de l’industrie du jeu vidéo au Québec. Il s’agit d’une excellente nouvelle pour l’économie de la métropole », a conclu Jean-François Lisée.

Le Bulletin d’information 2013-9, diffusé aujourd’hui, décrit en détail les modifications apportées au crédit d’impôt pour la production de titres multimédias. Il peut être consulté sur le site du ministère des Finances et de l’Économie, au Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.finances.gouv.qc.ca.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017