Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le gouvernement du Québec verse une somme de 496 000 $ au Centre d’études collégiales en Charlevoix

La Malbaie, le 27 septembre 2013 – La première ministre du Québec et députée de Charlevoix–Côte‑de‑Beaupré, Pauline Marois, annonce un investissement de 496 000 $ au Cégep de Jonquière, pour la transformation de la salle polyvalente du Centre d’études collégiales en Charlevoix (CECC), une constituante du Cégep de Jonquière.

« Donner priorité à l’accessibilité aux études supérieures partout au Québec demeure primordial pour mon gouvernement. L’éducation est un grand atout : elle permet aux citoyennes et aux citoyens de s’investir davantage dans le développement de leur communauté. Le Centre d’études collégiales est donc un acteur important de développement social et économique pour la région de Charlevoix », a indiqué la première ministre.

Un projet rassembleur pour la population étudiante

La nouvelle salle polyvalente du CECC mettra à la disposition des étudiantes et des étudiants une petite salle de spectacle, une cafétéria et un café étudiant. Ces travaux font partie d’une mise à niveau des installations du CECC.

« Dans notre société du savoir, il est essentiel que toutes les Québécoises et tous les Québécois aient la possibilité d’aller jusqu’au bout de leurs talents et de leurs ambitions. Pour ce faire, les étudiantes et les étudiants doivent bénéficier de mesures incitatives de formation et d’un environnement propice aux études et au développement personnel. Cette nouvelle salle multifonctionnelle profitera directement à la population étudiante et deviendra sans doute un lieu de rassemblement, de rencontres et d’échanges enrichissants », a fait savoir le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie, Pierre Duchesne.

Le Centre d’études collégiales en Charlevoix

Le CECC a ouvert ses portes il y a près de 20 ans grâce à des gens engagés dans leur milieu, qui voulaient doter leur région d’un établissement d’enseignement supérieur.

Pour Guylaine Proulx, directrice générale du Cégep de Jonquière, « il est primordial que des jeunes et des adultes puissent avoir le choix d’étudier dans leur région. Connaissant bien les réalités régionales, le Cégep de Jonquière travaille à doter le Centre d’études collégiales en Charlevoix d’infrastructures adéquates pour offrir une formation de qualité et un milieu de vie attrayant pour les étudiants ». Mme Proulx profite de l’occasion pour annoncer une participation financière supplémentaire du Cégep de Jonquière de 200 000 $, qui servira à poursuivre la mise à niveau des installations du CECC.

Le CECC accueille environ 250 étudiantes et étudiants chaque année. Depuis son ouverture, il a diplômé plus de 2000 collégiens. Cet établissement d’enseignement offre une formation préuniversitaire technique et continue de grande qualité. Il s’efforce également de proposer des formations qui répondent aux besoins locaux en main‑d’œuvre.

« La salle polyvalente va renforcer le sentiment d’appartenance au CECC et va sûrement intéresser plus de jeunes à étudier dans la région. Ces transformations témoigneront de la volonté d’aller de l’avant et d’offrir des installations du XXIe siècle à une population qui vit maintenant à l’ère de l’information numérique. Nous sommes fiers aujourd’hui d’affirmer que le CECC, en augmentation de clientèle depuis quelques années, a contribué à rehausser la formation et la scolarité dans le milieu charlevoisien », a mentionné la directrice du CECC, Gina Pinet.

Contribution financière du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie

Le Cégep de Jonquière reçoit annuellement du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche, de la Science et de la Technologie une allocation à l’investissement de 3,4 M$ pour le maintien de l’ensemble de ses actifs, incluant ceux du CECC.

Compte tenu de l’ampleur du coût de la transformation envisagée, une somme de 496 000 $ s’ajoutera à l’allocation à l’investissement. Elle permettra d’exécuter adéquatement les travaux associés à la salle multifonctionnelle du CECC.

Sommet sur l’enseignement supérieur − Chantier sur l’offre de formation collégiale

À l’issue du Sommet sur l’enseignement supérieur tenu en février 2013, cinq chantiers de travail ont été mis en place, dont un portant sur l’offre de formation collégiale. D’ici à juin 2014, des recommandations seront formulées sur la mise en place de l’offre de formation collégiale au Québec, la définition des créneaux régionaux de formation et l’optimisation de l’offre de formation continue. Pour plus d’information sur les chantiers découlant du Sommet, consultez le Ce lien ouvrira une nouvelle fenêtre. www.mesrst.gouv.qc.ca/le-sommet/chantiers-de-travail.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017