Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Deux cents nouveaux emplois dans le secteur du cinéma et de la télévision Le gouvernement du Québec appuie l’implantation d’un studio de Technicolor Canada à Montréal

Montréal, le 23 septembre 2013 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée de la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb, a annoncé aujourd’hui l’attribution d’un prêt de 1,2 million de dollars à l’entreprise Technicolor Canada pour un projet évalué à plus de 7 millions de dollars. Cette aide permettra l’implantation, à Montréal, d’un studio d’effets spéciaux et de postproduction de sa division The Moving Picture Company (MPC), un chef de file mondial au sein des industries du film et de la publicité. En tout, 200 emplois seront créés dans la région métropolitaine au cours des trois prochaines années.

« Notre appui à l’implantation de ce studio favorisera la création de 200 emplois de qualité dans ce domaine de pointe, pour lequel le savoir-faire du Québec est reconnu à l’échelle internationale, a déclaré Pauline Marois. Cet investissement de plusieurs millions de dollars sera structurant pour l’industrie cinématographique québécoise, alors qu’il attirera des talents de calibre international à Montréal et renforcera la grappe québécoise du cinéma et de la télévision. »

« On assiste en ce moment à la mise en place d’un nouveau créneau, celui des services d’animation et d’effets spéciaux, dans lequel le talent des Québécois pourra briller, a ajouté Élaine Zakaïb. La venue d’entreprises dans ce secteur attirera des productions d’envergure, ce qui générera des contrats de sous-traitance pour plusieurs PME québécoises et créera des emplois spécialisés au Québec. Déjà, de grands producteurs cinématographiques américains, tels Paramount, Warner Bros., Fox, DreamWorks, MGM et Columbia TriStar, ont exprimé leur intérêt concernant l’arrivée de MPC à Montréal. »

« L’implantation de ce géant aura un effet d’entraînement, voire de locomotive, pour notre secteur du cinéma et de la télévision, a ajouté Pauline Marois. Montréal deviendra encore plus attrayante pour les grands producteurs cinématographiques, grâce entre autres à sa main-d’œuvre qualifiée et disponible. Avec l’arrivée de MPC, nous envoyons un signal fort au reste du monde. Nous avons tous les atouts pour devenir un centre majeur de l’industrie mondiale du cinéma et des effets spéciaux, et mon gouvernement est présent pour soutenir l’essor de cette industrie clé de l’économie québécoise. »

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017