Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Tournée au Nunavik Le gouvernement du Québec confirme la création d’un fonds de développement coopératif du Nunavik

Québec, le 14 septembre 2013 – En tournée au Nunavik, la première ministre, Pauline Marois, accompagnée du ministre du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs, Yves-François Blanchet, et du ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie canadienne et à la Gouvernance souverainiste et ministre responsable de la région du Nord-du-Québec, Alexandre Cloutier, a confirmé, hier, la création du Fonds de développement coopératif du Nunavik. Ce fonds comprend une enveloppe de 15 M$, dont la constitution s’échelonnera sur une période de 10 ans.

De ce montant, 5 M$, sous forme de prêt sans intérêt, proviendront du gouvernement du Québec par l’entremise d’Investissement Québec. La Fédération des coopératives du Nouveau-Québec participe aussi au financement à hauteur de 5 M$. Les versements seront de l’ordre de 500 000 $ par année, pendant 10 ans. La Société Makivik, quant à elle, investira 2,5 M$ au moment de la création du Fonds par l’acquisition de parts sociales privilégiées. Enfin, l’Administration régionale Kativik (ARK), par l’entremise de 14 associations coopératives du Nunavik, injectera également 2,5 M$ au moment de la création du Fonds.

Le Fonds de développement coopératif du Nunavik appuiera des projets structurants pour la croissance du secteur coopératif qui contribueront à l’essor des communautés inuites. Les sommes versées seront affectées à la réalisation de projets d’affaires dans différents secteurs d’activité.

Le mouvement coopératif est solidement implanté au Nunavik. Ces coopératives dispensent la très grande partie des services de proximité dans les communautés inuites, tels que l’épicerie, la quincaillerie, l’essence, les services Internet et de télévision par câble, l’hôtellerie et les services bancaires ainsi que le transport maritime. Au Nunavik, les 14 coopératives membres de la Fédération des coopératives du Nouveau-Québec jouent un rôle déterminant dans l’économie en étant les plus importants employeurs privés issus du Nunavik. Elles exploitent des magasins généraux, des hôtels et des camps de chasse et de pêche. Ces 14 coopératives ont maintenant un chiffre d'affaires combiné qui dépasse 80 M$.

« Grâce à la mise en place de ce fonds, le gouvernement du Québec et ses partenaires contribueront à l’effort collectif des communautés inuites du Nunavik, a déclaré Pauline Marois. Ce fonds devrait générer plus de 60 M$ d’investissements au cours des 10 prochaines années. Cela se traduira par la création de 150 emplois directs et indirects, et par la consolidation de plus de 700 emplois existants. Depuis plus d’un siècle, le mouvement coopératif est un trait marquant de la société québécoise, de notre économie et de notre entrepreneuriat. Ce mouvement se distingue en Amérique du Nord et dans le monde par son dynamisme ainsi que par sa capacité d’innovation et de mobilisation. »

« Ce fonds permettra de lancer et de poursuivre des initiatives économiques et des services publics qui accroîtront la qualité de vie des différentes communautés du Nunavik, a ajouté Yves-François Blanchet. De plus, le fonds engendrera des retombées socio‑économiques significatives en termes d’emplois et de services de proximité pour l’ensemble des villages du Nunavik. Les montants constituant le Fonds iront notamment au financement de projets de développement, tels que le commerce de détail, l’hébergement, l’amélioration des installations pétrolières et à d’autres projets de nature similaire. »

« Notre principal objectif est d’améliorer l’accès au financement à long terme pour le réseau coopératif du Nunavik, et ce, sous forme de prêts assortis de conditions avantageuses, a indiqué Alexandre Cloutier. Le Fonds servira aussi à intensifier la présence du modèle d’entrepreneuriat coopératif au Nunavik. Le mouvement coopératif a contribué de façon exceptionnelle à la croissance économique et sociale du Québec. Il s’agit d’un dynamisme collectif qu’il faut continuer à mettre en valeur. »

« La Société Makivik est heureuse de soutenir le mouvement coopératif au Nunavik et de contribuer à ce projet qui devrait permettre de renforcer l'activité économique et de favoriser la création de nouveaux emplois dans notre région », a souligné Jobie Tukkiapik, président de la Société Makivik.

« L’investissement de 2,5 M$ de l’ARK dans les 14 associations coopératives du Nunavik témoigne de notre engagement à long terme à l’égard du secteur coopératif ainsi que de notre appui enthousiaste à la présence de coopératives fortes et prospères dans la région », a affirmé Maggie Emudluk, présidente de l'Administration régionale Kativik.

« Dans plusieurs communautés inuites du Nunavik, les coopératives constituent le principal et parfois l’unique point de vente et de distribution de biens, a mentionné le directeur général de la Fédération des coopératives du Nouveau-Québec, Heng Kun. Le partenariat avec le gouvernement du Québec envoie un message positif pour les années à venir. L’activité économique générée offrira un avenir prometteur pour les jeunes du Nunavik et contribuera donc à l’essor des différentes communautés. »

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017