Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Tournée au Nunavik La première ministre annonce 1 M$ pour assurer l’entretien des infrastructures maritimes au Nunavik

Kuujjuaq, le 13 septembre 2013 – De passage au Nunavik les 12 et 13 septembre, la première ministre du Québec, Pauline Marois, a annoncé une aide financière de 1 050 000 $, sur trois ans, afin d’assurer l’entretien des infrastructures maritimes dans les villages nordiques.

« Les activités de la desserte maritime sont primordiales. Le ravitaillement par bateau est le moyen le plus économique pour livrer les aliments non périssables et autres articles essentiels aux Nunavimmiut. L’entretien des infrastructures maritimes est incontournable pour préserver les investissements de 90 M$ faits par les deux paliers de gouvernement », a-t-elle déclaré.

Afin d’assurer la pérennité de ces infrastructures maritimes, la première ministre est heureuse d’annoncer une contribution de 200 000 $ pour l’année 2013, et s’engage à hauteur de 425 000 $, par année, en 2014 et en 2015. De plus, elle promet de poursuivre le financement du gouvernement du Québec pour les années ultérieures à 2015, à condition que le gouvernement fédéral fasse sa part.

Pour faire progresser davantage ce dossier, elle a mandaté Alexandre Cloutier, ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie canadienne et à la Gouvernance souverainiste et ministre responsable de la région du Nord-du-Québec, afin qu’il entreprenne, en collaboration avec l’Administration régionale Kativik, des discussions avec le gouvernement fédéral pour en arriver à un montage financier partagé et durable, comme le prévoit l’Entente Sanarrutik.

« La participation des deux paliers de gouvernement est nécessaire pour assurer le financement de nos infrastructures maritimes, essentielles à la pratique de nos activités traditionnelles et au ravitaillement de nos communautés », a déclaré la présidente de l’Administration régionale Kativik, Maggie Emudluk.

« Nous avons investi 45 M$ pour la construction des infrastructures maritimes et des sommes additionnelles pour l’entretien. Nous continuerons à y voir, mais nous espérons nous entendre avec le gouvernement fédéral afin de maintenir ces infrastructures maritimes en bonne condition », a conclu la première ministre du Québec.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017