Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le gouvernement du Québec montre un appui inégalé à la communauté LGBT

Québec, le 18 août 2013 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, et le ministre de la Justice et ministre responsable de la lutte contre l'homophobie, Bertrand St-Arnaud, ont réitéré leur soutien à la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle, transsexuelle et transgenre (LGBT) lors du Défilé de la Fierté 2013 qui a lieu à Montréal aujourd'hui. À cette occasion, ils étaient accompagnés du ministre des Transports et ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire, Sylvain Gaudreault, du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, Réjean Hébert, de la ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles, Diane De Courcy, du ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé, de la députée d'Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier et du député de Sainte‑Marie‒Saint-Jacques, Daniel Breton.

« Le Québec est reconnu comme un pionnier dans la lutte contre la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle. Nous sommes une nation ouverte, égalitaire et inclusive, où toute forme de discrimination est proscrite. Puisque les acquis demeurent fragiles, il faut continuer à lutter contre l’injustice et l’ignorance. C’est en parlant haut et fort que nous y parvenons. Et c’est ce que nous faisons aujourd’hui en défilant dans les rues : nous affirmons haut et fort que le Québec est riche de sa diversité », a déclaré la première ministre.

« À titre de ministre responsable de la lutte contre l'homophobie, je travaille à ce que l'égalité juridique acquise ces dernières années s'accompagne de l'égalité sociale. Il importe que toute personne puisse s'épanouir et participer pleinement à toutes les dimensions de la vie en société, peu importe son orientation ou son identité sexuelles », a ajouté le ministre Bertrand St-Arnaud.

S’attaquer à l’homophobie et agir sur ses conséquences comptent parmi les priorités du gouvernement du Québec. Cet engagement s'est notamment traduit par une augmentation de plus de 600 000 $ de l'appui financier consenti à une vingtaine d'organismes de promotion et de défense des droits des personnes de minorités sexuelles, et par une campagne publicitaire nationale de sensibilisation pour lutter contre l'homophobie.

Soulignons également le dépôt du projet de loi n° 35, en avril dernier, par le ministre de la Justice. Ce projet de loi a pour objet de modifier le Code civil en matière d'état civil, de successions et de publicité des droits en vue, entre autres choses, de lever certains obstacles administratifs auxquels les personnes transsexuelles et transgenres sont confrontées.

Rappelons qu’en 1977, le Québec a su s'affirmer comme un leader en matière de respect des droits des personnes de minorités sexuelles, notamment en étant la première juridiction, en Amérique du Nord, à inclure l'orientation sexuelle comme motif interdit de discrimination dans sa Charte des droits et libertés de la personne.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017