Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre Jean Charest conclut une mission de promotion du Plan Nord à New York : des rencontres fructueuses pour le Québec

New York, le 14 juin 2011 – En mission à New York pour faire la promotion du Plan Nord auprès de représentants des milieux d’affaires et financiers new-yorkais, le premier ministre du Québec, Jean Charest, se dit heureux de l’accueil réservé au Plan Nord dans la métropole américaine.

« Le Plan Nord, c’est un vaste projet de développement économique, un exemple de développement durable et un modèle social à partager avec le monde entier. Pour le bénéfice des communautés locales et de l’ensemble de la population québécoise, nous devons susciter des investissements privés provenant du Québec, du Canada et aussi de l’étranger », a déclaré le premier ministre du Québec.

Durant sa mission, le premier ministre s’est adressé à près de 300 personnes principalement issues des milieux d’affaires lors d’un déjeuner-conférence organisé par la Foreign Policy Association. Cette organisation fondée en 1918 aborde fréquemment des questions d’actualité liées à l’économie et à la finance. Pour souligner la troisième allocution majeure prononcée par le premier ministre devant la FPA depuis 2003, celle-ci a profité de l’occasion pour lui remettre une mention honorifique. Dans son allocution, le premier ministre a indiqué que « Le Plan Nord s’appuie sur des valeurs d’écoute, de respect, d’ouverture, d’échange et de solidarité. Sa réalisation repose sur un modèle de partenariat novateur et son succès se mesurera aussi à la qualité des relations qui seront entretenues avec les nations autochtones ».

Monsieur Charest s’est également entretenu en privé avec des représentants de grandes institutions financières qui investissent dans les ressources naturelles, l’énergie et les infrastructures aux quatre coins du globe.

« Le Québec entretient une relation économique privilégiée avec les États du Mid-Atlantique, particulièrement avec l’État de New York avec lequel nous échangeons plus de 7G $ chaque année. De plus, le Québec jouit de longue date d’une solide relation de confiance avec les institutions de Wall Street. Le Plan Nord représente des occasions d’affaires exceptionnelles pour les sociétés américaines qui s’intéressent aux secteurs des mines, des infrastructures et de l’énergie. Il n’y a nul doute que mes rencontres d’aujourd’hui rapporteront aux Québécois », a indiqué le premier ministre.

Rappelons que New York est une plaque tournante de l’activité financière et boursière internationale. La Bourse de New York demeure la première au monde en matière de capitalisation et de valeurs des titres échangés.

En outre, le premier ministre a rappelé dans chacune de ses rencontres que le Plan Nord prévoit consacrer la moitié de ce vaste territoire à des fins autres qu’industrielles, à la protection de l’environnement et à la sauvegarde de la biodiversité.

Mentionnons que le premier ministre du Québec se rendra, du 27 juin au 1er juillet, à Londres, à Bruxelles, à Francfort et à Munich afin de promouvoir le Plan Nord auprès des gens d’affaires et leaders d’opinion européens.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017