Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Mission en Chine Jean Charest consolide les relations du Québec avec le Shandong en science et technologie

Jinan, le 31 août 2011 - Après un périple de trois jours à Beijing, le premier ministre du Québec, Jean Charest, est arrivé à Jinan, capitale du Shandong et troisième pôle économique en importance de la Chine. Dans la journée de mercredi, le premier ministre a été reçu en entretien par le secrétaire du Parti communiste du Shandong, Jiang Yikang, et par le gouverneur du Shandong, Jiang Daming, principaux dirigeants politiques de cette province, avec qui il a été convenu d’approfondir davantage les relations déjà fort fécondes entre le Québec et le Shandong.

La rencontre avec le gouverneur Jiang a notamment permis le renouvellementd’une entente de coopération dans les domaines de la science et de la technologie. Conclue en 2006 entre le gouvernement du Québec et le gouvernement du Shandong, cette entente vise à appuyer les échanges entre les établissements d’enseignement supérieur, les institutions de recherche, les organismes publics et privés et les entreprises.

« Notre relation avec le Shandong témoigne du bien-fondé de l’approche privilégiée par le Québec dans ses liens avec la Chine. En effet, en Chine, le développement de liens politiques avec les provinces est une approche gagnante sur le plan politique, mais c’est aussi une condition essentielle pour faire des affaires », a déclaré le premier ministre.

En début de journée, plus de 60 représentants des secteurs minier, financier, industriel et institutionnel du Shandong se sont déplacés pour participer à un séminaire sur le Plan Nord. Dans le cadre de cette activité, organisée à la demande des décideurs politiques et économiques du Shandong, le premier ministre a prononcé une allocution fort bien accueillie sur l'intérêt du Plan Nord pour les grands investisseurs, les chercheurs et les entreprises du Shandong.

« L’intérêt manifesté pour cette activité constitue la meilleure preuve que notre approche est la bonne et que le potentiel minier du Québec intéresse les Chinois. La diversité des milieux représentés dans la salle illustre bien l’ampleur des secteurs concernés par le Plan Nord », a ajouté monsieur Charest.

Cette visite du premier ministre québécois à Jinan a aussi été l’occasion pour le Groupe de travail Québec – Shandong de se réunir. Cette rencontre entre partenaires gouvernementaux vise à stimuler et à soutenir la création de partenariats entre le Québec et le Shandong dans les secteurs de l’économie, du commerce, de la culture, du tourisme, de l’éducation et des sciences et technologies.

Le Shandong, véritable berceau du confucianisme, a par ailleurs beaucoup à offrir sur le plan culturel. À l’invitation du gouvernement du Shandong, le premier ministre, accompagné de son épouse, Michèle Dionne, et de la ministre des Relations internationales, Monique Gagnon-Tremblay, a visité en avant-midi le nouveau Musée provincial du Shandong, qui fait la fierté du gouvernement et de toute la région.

En après-midi, en présence du gouverneur du Shandong, le premier ministre a dévoilé, dans un parc de la ville, une œuvre d’art de l’artiste montréalaise Linda Covit. Ce don du Québec au peuple du Shandong vise à souligner la richesse des liens développés depuis 2002, à travers le cadre multilatéral des Régions partenaires, mais aussi, et de plus en plus, à l’intérieur d’un contexte bilatéral de coopération dans une multitude de domaines tels l’économie, la science et la technologie, l’éducation, la formation et le tourisme. L’œuvre intitulée « Saule tortueux / pin nordique » attire l’œil en laissant passer la lumière du jour à travers des ouvertures pratiquées à même des plaques d’aluminium. Rappelons que le Shandong avait, en 2008, fait don au Québec d’une statue de bronze de Confucius en témoignage de l’amitié du peuple du Shandong à l’égard du peuple Québécois.

Fait saillant de cette journée fort chargée, le premier ministre a été témoin de la signature d’une entente de coopération qui favorisera la réalisation de projets de recherche conjoints et de programmes d’échange de doctorants dans le secteur des sciences de la mer entre l’Université du Québec à Rimouski, par le biais de son Institut des sciences de la mer (ISMER) et l’Université océanographique de Chine.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017