Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Négociations dans l’industrie de la construction La première ministre nomme un médiateur spécial à la table institutionnelle-commerciale et industrielle

Québec, le 24 juin 2013 − La première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée de la ministre du Travail, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Condition féminine, Agnès Maltais, a annoncé aujourd’hui la nomination d’un médiateur spécial, Normand Gauthier, dans le but de trouver une solution au conflit de travail qui perdure dans l’industrie de la construction. Le mandat de ce dernier sera de déployer, à la table institutionnelle-commerciale et industrielle, tous les efforts nécessaires pour intensifier la dynamique de la négociation et amener la partie patronale et la partie syndicale vers la conclusion d'une entente avant la fin de la semaine.

« Médiateur chevronné, M. Gauthier mettra à profit tout son savoir-faire afin de tenter le rapprochement des parties dans cette étape cruciale des négociations », a déclaré la première ministre.

Normand Gauthier est intervenu dans de nombreux dossiers, dont celui du conflit de travail à la Commission de la construction du Québec en 2012. Il a par ailleurs œuvré au ministère du Travail pendant 22 ans, notamment comme médiateur-conciliateur. Il y a terminé sa carrière comme sous-ministre, en 2001, avant de devenir président du Conseil des services essentiels jusqu’en 2007.

« Je remercie Normand Gauthier d’avoir accepté de relever ce défi qui touche un secteur névralgique de notre économie, et ce, dans chacune des régions du Québec. Je demande formellement aux parties de mettre de côté leurs différends pour en arriver rapidement à un compromis, pour le bénéfice de l’ensemble de la population », a conclu la ministre du Travail, Agnès Maltais.

La première ministre s’est également dite satisfaite de l’entente intervenue dans le secteur génie civil et voirie, ce qui met fin à la grève pour plus de 41 000 travailleurs de la construction, qui seront de retour au travail dès mardi. Cette entente de principe démontre qu’un règlement négocié est possible.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017