Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Jean Charest rencontre le gouverneur de Koyto et dresse un bilan positif de sa mission

Kyoto, samedi le 27 août 2011 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a conclu aujourd'hui le volet Japon de sa mission en Asie en rencontrant le gouverneur de la préfecture de Kyoto et président de l'Association nationale des gouverneurs, Keiji Yamada.

Lors de cet entretien, ils ont notamment discuté de la relation entre le Québec et le Japon, du Plan Nord et de la lutte contre les changements climatiques. Rappelons qu'en 2008, le gouvernement du Québec et la préfecture de Kyoto ont signé une déclaration conjointe pour l'établissement de collaborations notamment dans les domaines de l'environnement, de l'éducation et des relations économiques qui a entre autres donné suite à une collaboration entre l'Université Laval et l'Université de Kyoto.

Par ailleurs, le premier ministre a dressé un bilan positif de sa mission au Japon. Au cours des quatre jours de la mission, le premier ministre à eu l'occasion de rencontrer plusieurs décideurs politiques. Parmi ceux-ci on retrouve notamment le secrétaire général et porte-parole du gouvernement, Yukio Edano, le ministre des Affaires étrangères du Japon, Takeaki Matsumoto, le vice-ministre senior de l'Économie, du Commerce et de l'Industrie, Motohisa Ikeda, le président de la Chambre des représentants, Takahiro Yokomichi, et le gouverneur de la préfecture de Kyoto, Keiji Yamada.

« Les liens qui unissent le Québec et le Japon sont profonds et étroits comme en témoigne la présence de notre délégation à Tokyo qui fêtera bientôt son 40e anniversaire de présence en sol japonais. Lors de chacune des rencontres auxquelles j'ai participé, j'ai eu l'occasion d'aborder des projets qui permettront d'intensifier encore davatage ces liens. Que ce soit la négociation d'un partenariat économique entre le Canada et le Japon ou les occasions qu'offre le Plan Nord, cette relation continuera d'être source d'enrichissement pour les Québécois », a souligné monsieur Charest.

Outre les rencontres politiques, le premier ministre a également eu l'occasion de s'adresser à un auditoire de 175 personnes issues principalement du monde des affaires dans le cadre d'un déjeuner-conférence de la Chambre de commerce Canada-Japon. Il s'est également entretenu avec plusieurs représentants du secteur financier et de grandes entreprises japonaises susceptibles d'investir au Québec.

Monsieur Charest a également rencontré les dirigeants de Mitsubishi avec qui Hydro-Québec travaille afin de développer la voiture électrique. Il a eu, à cette occasion, l'opportunité d'essayer la voiture MIEV fonctionnant entièrement à l'électricité. Il a également visité l'exposition «L'homme qui plantait des arbres» qui rend hommage à l'oeuvre de l'artiste québécois Frédéric Back.

Rappelons qu'il s'agit de la première visite d'un premier ministre du Québec au Japon depuis 1999. Le Japon est l'un des trois pays asiatiques prioritaires pour le gouvernement du Québec, en plus de la Chine et de l'Inde. Les relations entre le Québec et le Japon ont principalement pour objet la croissance et la diversification de notre économie de même que le rayonnement de notre culture. En Asie-Pacifique, seule la Chine achète plus de produits québécois que le Japon. Il s'agit cependant du 1er marché d'exportation en Asie de produits à valeur ajoutée. Deux grands secteurs d'exportation ont connu beaucoup de succès au Japon ces dernières années, soit l'agroalimentaire et l'aérospatiale. La viande de porc demeure le premier produit exporté par le Québec au Japon, et représente plus du tiers (37 %) de nos expéditions dans ce pays.

Notons finalement que la mission a bénéficié d'une couverture médiatique importante. Le discours du premier ministre devant la Chambre de commerce Canada-Japon a généré plusieurs articles de la part d'agences et de journaux japonais. Des textes ont notamment été publiés dans les quotidiens Nikkei et Asahi Shimbun qui rejoignent à eux seuls plus de 13 millions de lecteurs.

Le premier ministre poursuivra maintenant sa mission en Chine du 28 août au 2 septembre, où il dirigera une délégation économique de 70 entreprises et institutions désireuses d'intensifier leurs échanges avec la Chine. Il s'arrêtera dans les villes de Beijing, Jinan et Shanghai.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2018