Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Véhicule électrique : le Québec et le Japon partenaires dans la lutte contre les changements climatiques

Tokyo, le vendredi 26 août 2011 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, s’est entretenu avec le vice-président à la recherche et au développement de Mitsubishi Motors Corporation, Gayu Uesugi, concernant l’intérêt partagé du Québec et du Japon pour le développement du véhicule électrique. L’entretien a permis au premier ministre de promouvoir auprès de ce grand décideur corporatif japonais les réalisations d’entreprises québécoises qui travaillent avec Hydro-Québec dans le chantier du véhicule électrique et qui souhaiteraient développer des partenariats avec des constructeurs japonais dans ce domaine d’activité aux horizons vastes et prometteurs.

«Le développement de véhicules électriques présente un grand intérêt pour le Québec. La conversion du parc de véhicules québécois à l’électricité représenterait des bénéfices indéniables pour l’ensemble de la société québécoise, tant sur le plan économique qu’environnemental. C’est par l’intermédiaire d’alliances comme celle établie avec Mitsubishi que le Québec s’assurera de prendre pleinement part au développement de cette industrie au Québec et ailleurs dans le monde », a déclaré le premier ministre.

Rappelons qu’Hydro-Québec et Mitsubishi ont initié, en décembre 2010, un important projet d’essai de voitures électriques au Canada. Jusqu’à 50 voitures Mitsubishi i-MiEV seront ainsi mises à l’épreuve à Boucherville dans diverses circonstances, notamment dans les conditions hivernales, d’ici la fin de 2012. Il s’agit du plus important projet pilote portant sur le véhicule électrique au Canada

Plus tôt en journée, le premier ministre s’est entretenu avec le Secrétaire général du gouvernement du Japon, Yukio Edano. Figure montante de la politique japonaise, notamment comme porte-parole du gouvernement à l’occasion des événements tragiques de mars dernier, le numéro deux du gouvernement japonais a démontré un grand intérêt pour les possibilités de partenariat dans le développement du Nord québécois.

Le premier ministre a par la suite rencontré les dirigeants de la Japan Oil, Gas and Metals National Corporation (JOGMEC). Cette société d’État, qui a pour mandat d’investir dans des projets de développement minier afin d’assurer à l’industrie japonaise un approvisionnement constant en ressources naturelles, collabore étroitement avec Investissement Québec (IQ), notamment dans l’organisation de séminaires d’investissement au Japon.  Plus récemment, JOGMEC a sollicité la collaboration d’IQ pour publier un document en japonais sur le potentiel minéral du Québec et le Plan Nord.

En fin de journée, le premier ministre s’est entretenu avec le président de la Chambre des représentants du Japon, Takahiro Yokomichi, et les membres du Groupe interparlementaire Canada-Japon (GICJ). Le CICJ a été créé en 1981 afin de promouvoir les échanges entre parlementaires. Ses initiatives visent une meilleure compréhension mutuelle des questions bilatérales et multilatérales, ainsi que le développement de la coopération entre les deux pays. Le premier ministre a invité les parlementaires japonais à tenir la prochaine rencontre du groupe au Québec.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017