Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Hommage à Pierre-F. Côté, un grand bâtisseur du Québec moderne

Québec, le 18 juin 2013 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, et le ministre responsable des Institutions démocratiques et de la Participation citoyenne, Bernard Drainville, tiennent à rendre hommage à Pierre-F. Côté, un homme qui a toujours servi et défendu la démocratie québécoise. Il nous a quittés hier.

« Les Québécois se souviendront de Pierre-F. Côté comme d’un grand bâtisseur du Québec moderne », a déclaré Mme Marois. « Il laisse sa marque tant comme artisan de la Révolution tranquille que comme premier grand arbitre de notre système électoral », a renchéri le ministre Drainville.

M. Côté a contribué de façon importante au développement du Québec, à des moments marquants de son histoire récente. Il s’est d’abord illustré lors de la Révolution tranquille, en tant que chef de cabinet du ministre des Richesses naturelles d’alors, René Lévesque. À ce titre, il fut notamment un acteur de premier plan lorsque s’est dessinée la nationalisation de l’électricité au Québec.

Après qu’il ait occupé le poste de greffier de la Ville de Québec pendant une dizaine d’années, l’Assemblée nationale l’a, à l’unanimité, désigné directeur général des élections du Québec, en 1978. Au cours de son mandat, M. Côté a établi la réputation d’impartialité nécessaire à la légitimité d’une telle institution. Que ce soit en matière de représentation électorale, d’organisation des scrutins, d’élaboration de listes électorales fiables ou de financement des partis politiques et des candidats, son influence sur nos pratiques électorales est indéniable.

Le parcours de M. Côté l’a mené à mettre sa vaste expérience à contribution pour aider au développement de nombreuses collectivités. Du Nunavik à l’île Maurice, en passant par Haïti, il a participé à plusieurs missions pour soutenir l’établissement de processus démocratiques crédibles et la formation du personnel électoral. Il a ainsi fait avancer la démocratie partout dans le monde. Ce riche bagage lui a valu de nombreux honneurs, notamment celui d’être nommé au grade d’officier de l’Ordre national du Québec, en 1998.

« C’est avec reconnaissance que je transmets, au nom du gouvernement, mes plus sincères condoléances à la famille et aux proches de M. Côté », a conclu la première ministre.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017