Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Jean Charest rend hommage à Nathalie Normandeau

Québec, le 6 septembre 2011 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a tenu aujourd'hui à rendre hommage à Nathalie Normandeau, députée de Bonaventure, vice-première  ministre, ministre des Ressources naturelles et de la Faune, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine, à la suite de l'annonce de sa décision de quitter la vie publique.

« Nathalie Normandeau a annoncé aujourd’hui une décision longuement mûrie. Il s’agit d’une nouvelle qui m’attriste et que j’accepte. Il n’y a pas de bon moment pour quitter la politique. Nathalie fait partie de ces personnes d’exception qui ont la politique dans le sang et qui sont prêtes, dès leur plus jeune âge à servir ses concitoyens. Pour ces personnes, il peut venir un temps où on ressent le besoin de passer à autre chose et de reprendre ses droits sur sa vie. Je comprends cette décision », a souligné monsieur Charest.

« La grande force de Nathalie a toujours été sa capacité de rassembler les gens. C’est un talent politique exceptionnel. Elle l’a déployé à maintes reprises alors qu’elle était aux Affaires municipales, notamment en ratifiant avec les maires un premier partenariat fiscal et financier entièrement négocié. Et elle l’a également démontré dans tout le travail d’élaboration du Plan Nord, où elle a regroupé autour d’une même vision des leaders autochtones, des maires, des écologistes et des industriels. Nathalie Normandeau est également celle qui a donné au Québec une politique nationale de la ruralité, et une entente avec le gouvernement fédéral sur Old Harry. Elle quitte avec une belle feuille de route et plusieurs grandes réalisations », a affirmé le premier ministre.

« Nathalie aura été pour mes collègues et moi une alliée de tous les instants. Elle a aussi été une voix forte pour la Gaspésie et les régions. Ses réalisations pour sa région natale sont nombreuses. Elle défend et aime profondément son coin de pays et les gens qui l’habitent. Je crois aussi que ces derniers le lui rendent bien. Il y a 14 ans, j’ai rencontré une jeune femme au talent exceptionnel. Aujourd’hui, c’est à une amie que je dis au revoir. Au nom de tous les Québécois, je lui souhaite la meilleure des chances », a conclu Jean Charest.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017