Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

50e anniversaire de la Délégation générale du Québec à Paris Les premiers ministres du Québec et de la France signent une déclaration commune sur le Plan Nord

Paris, le 5 octobre 2011 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le premier ministre de la République française, François Fillon, ont signé aujourd’hui à Paris une déclaration commune destinée à favoriser le développement d’initiatives conjointes en lien avec le Plan Nord.

« La France est un partenaire incontournable du Québec dans la mise en œuvre du Plan Nord. Nous souhaitons planifier des actions conjointes favorisant le renforcement des liens entre nos deux sociétés et contribuant à développer les régions nordiques du Québec. La riche collaboration que nous avons établie avec la France, notamment en matière d’économie, de recherche et de développement durable, constitue un atout indéniable pour déployer ce projet majeur de développement », a déclaré le premier ministre Charest.

Parmi les priorités relevées par les premiers ministres pour renforcer la collaboration en lien avec le Plan Nord, mentionnons la mise en œuvre d’actions de coopération dans les domaines de l’environnement, du développement durable et de la recherche scientifique. Ces actions mettront à contribution la Commission permanente de coopération franco-québécoise, le Fonds franco-québécois de coopération décentralisée, qui favorisent les échanges entre les régions québécoises et françaises, ainsi que les pôles de compétitivité français et les créneaux d’excellence québécois.

Les premiers ministres souhaitent également l’établissement de partenariats entre les intervenants publics, les entreprises et les centres de recherche français et québécois, notamment par la mise en place de groupes de travail dans les secteurs prioritaires des mines et des métaux stratégiques, des énergies renouvelables ainsi que de l’aménagement numérique des territoires nordiques. Ces secteurs ont été déterminés en septembre dernier lors de la visite au Québec du ministre de l’Industrie, de l’Énergie et de l’Économie numérique, Éric Besson, mandaté pour coordonner l’action de la France à l’égard du Plan Nord. Rappelons que M. Besson était accompagné de représentants de grandes entreprises françaises. Le Groupe franco-québécois de coopération économique (GFQCE) soutiendra les initiatives qui seront prises, en collaboration avec le ministère des Ressources naturelles et de la Faune et la Société du Plan Nord.

Le souhait de développer des initiatives conjointes en lien avec le Plan Nord avait été exprimé à l’issue de la 16e Rencontre alternée des premiers ministres français et québécois en novembre 2010.

Plus tôt en journée, le premier ministre a participé à des activités qui lui ont permis de promouvoir le Plan Nord auprès des milieux économique et financier français. Il était ainsi invité à prendre la parole devant la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP) et le Mouvement des entreprises de France (MEDEF). Ces activités visaient à favoriser les échanges avec les hauts dirigeants de sociétés françaises, ainsi qu’à faire valoir les possibilités d’investissement qu’offre le Plan Nord. Plusieurs entreprises qui ont participé à ces rencontres se sont déplacées dans le Nord québécois en compagnie du ministre Besson en septembre dernier.

Le premier ministre a également profité d’une tribune multilatérale en s’adressant sur ce thème à un groupe d’ambassadeurs et de hauts fonctionnaires de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

50e anniversaire de la Délégation générale du Québec à Paris

La journée du 5 octobre, qui marque le 50e anniversaire de la Délégation générale du Québec à Paris, est soulignée au plus haut niveau. Le premier ministre du Québec participe aujourd’hui, à titre d’invité d’honneur, à un dîner officiel offert par le premier ministre de la République française, François Fillon. 

En 1961, dans le cadre de sa première visite officielle en France, le premier ministre Jean Lesage inaugurait, en présence du ministre d’État chargé des Affaires culturelles de la République française, André Malraux, la Maison du Québec, qui allait devenir quelques années plus tard la Délégation générale du Québec à Paris, une mission diplomatique dûment accréditée.

« La Délégation générale du Québec à Paris témoigne à elle seule du caractère exceptionnel de la relation franco-québécoise. Elle aura joué un rôle pivot dans l’éclosion des liens qui nous unissent aujourd’hui à la France. Le statut qui lui a été conféré constituait également un signal puissant de la France à l’égard du Québec. Je tiens à saluer le rôle de la Délégation générale du Québec dans le développement de cette relation pour laquelle nous, Québécois et Français, faisons plus que jamais preuve d’innovation et d’audace », a déclaré le premier ministre du Québec.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017