Gouvernement du Québec

Première ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Véhicules électriques La première ministre annonce la création du Corridor de recharge électrique Québec–Vermont

Montréal, le 17 juin 2013 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, et le gouverneur du Vermont, Peter Shumlin, annoncent avec fierté la conclusion d’un partenariat entre le Québec et le Vermont pour la mise en place du Corridor de recharge électrique Québec–Vermont. Cette route permettra aux propriétaires de véhicules électriques (VE) de voyager l’esprit tranquille entre Montréal et Burlington, puisqu’ils pourront désormais compter sur une infrastructure de recharge complète.

« Il s’agit du premier segment d’un réseau de recharge électrique que nous souhaitons élargir, en collaboration avec les provinces et les États voisins, au cours des prochaines années », a mentionné Pauline Marois.

« Utiliser l’électricité plutôt que l’essence signifiera un transport propre dans notre région, à un coût inférieur. Je suis heureux de m’associer à la première ministre Pauline Marois pour annoncer les progrès considérables qui ont été faits sur le Corridor de recharge électrique Québec–Vermont », a précisé le gouverneur Shumlin.

Le Corridor de recharge électrique Québec–Vermont est le fruit du partenariat entre le Québec et le Vermont. Dès le début de l’automne, les usagers de véhicules électriques qui emprunteront le corridor Montréal–Burlington pourront le faire en toute quiétude. Tout au long de ce trajet nord-sud de plus de 160 kilomètres, 31 bornes de recharge publiques seront accessibles aux conducteurs de VE. Ces bornes s’intègrent au Circuit électrique déployé par Hydro-Québec et au réseau Drive Electric Vermont.

Outre l’annonce de ce premier corridor, le Québec et le Vermont ont déjà évoqué la poursuite des échanges en vue d’étendre le réseau et de développer d’autres axes routiers, à l’instar du corridor Magog–Sherbooke–St. Johnsbury qui permettra aux conducteurs de VE de voyager de part et d’autre de la frontière.

L’initiative du Corridor de recharge électrique Québec–Vermont fait suite aux discussions amorcées entre le Québec et le Vermont lors de la dernière Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l’Est du Canada. Sa réalisation est un exemple éloquent de coopération entre les deux États qui s’étaient entendus pour créer, avec Hydro-Québec, Green Mountain Power Corporation et des représentants du secteur privé, un groupe de travail sur le déploiement des infrastructures de recharge publiques pour VE.

À ce jour, près de 1500 véhicules entièrement électriques ou hybrides rechargeables circulent sur les routes du Québec. De récents relevés économiques montrent que le Québec accapare une très grande part du marché canadien des ventes de VE. Sur le plan de la recharge publique, le Québec compte déjà sur un réseau comprenant 300 bornes en service. Le Circuit électrique d’Hydro-Québec est doté de près de 150 de ces bornes et le RéseauVER, initiative d’une jeune entreprise québécoise, AddÉnergie Technologies, est, pour sa part, doté de près de 100 bornes.

Le Québec dispose de nombreux atouts lui permettant de devenir un chef de file en matière d’électrification des transports. Nous produisons une énergie électrique de source renouvelable, disponible et offerte à prix compétitif. De plus, le réseau de distribution d'Hydro-Québec est fiable et robuste. Il est déjà capable d'assurer l'alimentation électrique d'au moins un million de véhicules.

Le Circuit électrique

Le Circuit électrique est le fer de lance de l’infrastructure de recharge qui soutient l’arrivée des VE rechargeables au Québec. Il comprend près de 160 bornes de recharge à 240 volts, en service notamment dans les stationnements de l’AMT et de plusieurs quincailleries RONA, épiceries Metro et rôtisseries St-Hubert sur le territoire québécois. Depuis son inauguration en mars 2012, 34 autres partenaires privés et institutionnels se sont joints au Circuit électrique. Son expansion se poursuivra afin qu’il offre une plus grande couverture géographique et desserve un plus grand nombre d’utilisateurs de VE dans plusieurs régions du Québec.

« Au Québec, l'électrification des transports est en marche! C’est une solution à la fois propre et payante. Voilà pourquoi notre gouvernement souhaite accélérer cette transition. Avec le Corridor de recharge électrique Québec–Vermont, nous posons un nouveau jalon pour assurer l’autonomie de conduite des usagers de véhicules électriques, et ce, des deux côtés de la frontière », a conclu Pauline Marois.

-30-

Voir aussi :


Mise en ligne : 17 juin 2013


Accessibilité   |   Politique de confidentialité

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014