Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Mesure Embellissement des cours d’école Le gouvernement du Québec investit 2,7 M$ pour embellir les cours d’école

Montréal, le 27 mai 2013 – En visite à l’école Saint-Émile à Montréal, la première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée de la ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Marie Malavoy, et de la députée d’Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier, a annoncé aujourd’hui l’attribution d’un montant total de 2 705 971 $ pour la réalisation de travaux d’embellissement de cours d’école à la grandeur du Québec.

« Ce qu’il y a de bien dans cette mesure, c’est la collaboration qu’elle suscite entre la communauté et les commissions scolaires. Dans ces initiatives destinées à améliorer le cadre de vie des enfants québécois, le gouvernement agit comme catalyseur et les établissements, comme maîtres d’œuvre. La réalisation de tels projets constitue la marque d’une communauté mobilisée pour assurer à ses enfants un avenir de qualité. Il faut qu’il en soit ainsi », a déclaré la première ministre.

L’aide financière annoncée aujourd’hui est accordée dans le cadre de la mesure Embellissement des cours d’école du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. En permettant aux commissions scolaires de réaliser divers projets d’aménagement, en partenariat avec la communauté, cette mesure vise, entre autres, à assurer un environnement stimulant, sécuritaire et propice à la pratique de l’activité physique. Au total, 142 projets, dont le coût total s’élève à 10 490 328 $, seront réalisés cette année dans une cinquantaine de commissions scolaires.

Huit projets annoncés à Montréal

La ministre Malavoy a profité de cette annonce pour rendre publiques les sommes attribuées dans la région de Montréal. Les commissions scolaires de Montréal, Marguerite-Bourgeoys et English-Montréal se partageront une somme de 134 880 $ pour la réalisation de huit projets d’embellissement de cours d’école. Les projets sélectionnés se trouvent en annexe.

« En investissant dans nos cours d’école, nous offrons aux écoliers un lieu sécuritaire et accueillant, où plaisir de bouger et socialisation forment un heureux mélange. Il s’agit également d’un des moyens par lesquels le gouvernement du Québec veille à la préservation du patrimoine scolaire. Je suis heureuse que nous en fassions une de nos priorités et que nous le démontrions, par l’annonce d’aujourd’hui », a ajouté la ministre Malavoy.

Parlant du projet qui sera réalisé à l’école Saint-Émile, où se tenait la conférence de presse, la députée d’Hochelaga-Maisonneuve s’est réjouie pour les élèves qui fréquentent l’établissement et pour les familles du secteur. « La cour d’école revêt une importance particulière; elle est synonyme de plaisir. Car vous savez, l’école représente bien davantage qu’un lieu d’apprentissage. Plus ce milieu de vie sera agréable, plus les élèves développeront un sentiment d’appartenance à l’école. Ils auront envie d’y préparer leurs projets d’avenir et d’y réussir. N'est‑ce pas ce que nous souhaitons pour nos enfants? », a conclu Carole Poirier.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017