Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Investissement de 63,1 M$ du gouvernement du Québec pour donner une vocation culturelle à l’édifice Wilder

Montréal, le 22 mai 2013 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, accompagnée du ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, a annoncé aujourd’hui un investissement de 63,1 M$ pour le projet de réfection et d’agrandissement de l’édifice Wilder.

Une part de cette aide financière est consacrée à un accord de principe qui permettra d’intégrer l’Agora de la danse dans cet édifice, en plus des trois autres organismes déjà annoncés, soit Les Grands Ballets Canadiens de Montréal, l’École de danse contemporaine de Montréal et Tangente. Regroupant ainsi quatre organismes montréalais sous le même toit, ce lieu de création, de production, de formation et de diffusion s’appellera ESPACE DANSE QUÉBEC. Les bureaux montréalais du ministère de la Culture et des Communications (MCC), du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Régie du cinéma seront aussi aménagés dans cet édifice recyclé à des fins culturelles et artistiques. Au total, près de 300 personnes issues du milieu culturel y travailleront.

« La richesse de la danse québécoise repose en partie sur le talent et le dynamisme des femmes et des hommes travaillant sans relâche, par amour de l’art, au sein d’organismes comme ceux qui logeront dans l’ESPACE DANSE QUÉBEC. Ce projet illustre la volonté du gouvernement du Québec de soutenir la création, la production et la diffusion dans le domaine des arts de la scène. Ces nouveaux locaux permettront à ces créateurs et à ces formateurs d’exception de poursuivre leur mission et d’accroître leur développement artistique ainsi que leur rayonnement, tant au Québec qu’à l’étranger », a déclaré la première ministre.

« Il est réjouissant de voir réunis dans un esprit de camaraderie et de synergie ces organismes qui incarnent la créativité et l’originalité stupéfiantes des arts de la danse au Québec. L’ajout d’un diffuseur expérimenté comme l’Agora de la danse ne fait que rendre la reconversion de l’édifice Wilder encore plus structurante pour l’ensemble des milieux de la danse montréalais et québécois », a ajouté le ministre Maka Kotto.

L’édifice Wilder, situé au cœur du Quartier des spectacles, est la propriété de la Société immobilière du Québec (SIQ). L’investissement de 63,1 M$ se répartit donc entre le MCC, qui versera 43 M$ en subventions aux quatre organismes, et la SIQ, qui engagera une somme de 20,1 M$ dans le projet. La contribution des organismes s’établira à 24,7 M$.

Par ailleurs, la SIQ procédera au lancement des appels d’offres publics pour la réfection et l’agrandissement de l’édifice dès le mois de juin, alors que les organismes poursuivront leurs activités de financement afin de réaliser le montage financier. À noter que 50 % des sommes nécessaires ont déjà été amassées grâce à des contributions et à des dons majeurs du secteur privé.

Les contributions du MCC et de la SIQ à ce projet s’inscrivent dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2013-2023, rendu public en avril. Rappelons que ce plan décennal entraînera, à terme, des investissements de 2 G$ pour le volet culturel. Il aura un impact économique majeur sur tout le territoire québécois, avec près de 60 000 emplois créés ou maintenus, en moyenne, par année. Ce plan marque par ailleurs un virage dans la façon d’investir et de gérer les infrastructures publiques. Cette nouvelle manière de faire permettra d’évaluer de façon prospective les besoins, en fonction des priorités des Québécois, de bien mesurer les coûts qui y sont associés et de faire ainsi des choix éclairés.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017