Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Des budgets supplémentaires pour Lanaudière Le gouvernement du Québec s’attaque au problème de l’iniquité du financement de la santé entre les régions

Terrebonne, le 15 avril 2013 – La première ministre, Pauline Marois, accompagnée du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, Réjean Hébert, et de la ministre déléguée aux Services sociaux et à la Protection de la jeunesse et ministre responsable de la région de Lanaudière, Véronique Hivon, annonce aujourd’hui que le gouvernement du Québec s’attaque au problème de l’iniquité interrégionale en ce qui concerne le financement de la santé et des services sociaux dans Lanaudière. À cet effet, un ajout de plus de 8 M$ est prévu, dont une somme de 4 421 800 $ qui servira à la réalisation du plan de rapatriement des clientèles de l'île de Montréal vers Lanaudière.

À ces montants s'ajoutent 853 500 $ en services pour les personnes âgées, de même que 1,8 M$ pour améliorer les services aux jeunes adultes de 21 ans et plus de la région ayant un trouble envahissant du développement (TED), comme l’autisme, une déficience intellectuelle ou une déficience physique, tel que l’a annoncé vendredi dernier la ministre Hivon.

« Les sommes que nous annonçons représentent, en une seule année, une diminution de 22,5 % de l’écart du financement entre la région et celles qui étaient historiquement mieux financées. Les ministres Hébert et Hivon procèdent présentement à des annonces équivalentes dans les régions des Laurentides, de la Montérégie et de l'Outaouais. Notre objectif est d’en arriver, à moyen terme, à une équité aussi complète que possible entre toutes les régions du Québec », a déclaré la première ministre.

« L’injection de ces sommes additionnelles a été rendue possible par une meilleure allocation budgétaire par programme. Cette méthode a pour objectif d’améliorer l’équité du financement de la santé entre les régions. Elle consiste à répartir les enveloppes budgétaires disponibles en tenant mieux compte des caractéristiques régionales et des besoins de la population, notamment sous l’angle de l’évolution démographique », a expliqué le ministre Hébert.

Investissements pour les soins et les services à domicile

Pour donner suite à l’engagement du gouvernement d’ajouter 110 M$ pour améliorer les soins à domicile, la région de Lanaudière se voit confirmer de nouveaux budgets annuels de 853 500 $.

« L’amélioration des soins et des services aux personnes âgées en perte d’autonomie est l’une des grandes priorités de notre gouvernement, comme le confirmera aussi notre approche en matière d’assurance autonomie, qui sera dévoilée sous peu. L’amélioration immédiate du soutien à domicile permettra de desservir davantage d’aînés, d’aider encore plus judicieusement celles et ceux qui reçoivent déjà des services et de mieux soutenir les familles », a précisé le ministre Hébert.

Ces nouveaux crédits comportent trois volets :

  • 648 500 $ pour l’intensification des services à domicile fournis par les établissements et les entreprises d’économie sociale;
  • 91 800 $ pour la consolidation des réseaux de services intégrés aux personnes âgées des établissements, qui favorisent l’intégration, la coordination et la continuité des services aux aînés. L’ajout d’intervenants et de gestionnaires de cas pour le suivi personnalisé des personnes est un élément essentiel de l’amélioration des services aux personnes âgées;
  • et 113 200 $ pour le soutien aux organismes communautaires intervenant auprès des aînés et de leurs proches.

« Les organismes communautaires œuvrant auprès des personnes âgées sont des partenaires précieux pour le réseau, particulièrement pour le maintien à domicile. Ces crédits supplémentaires leur permettront d’améliorer leur offre de service auprès de cette clientèle », a précisé Véronique Hivon.

« Mes collègues et moi avions pris l’engagement de rétablir, au cours d’un premier mandat, l’équité en matière de financement de la santé et des services sociaux pour Lanaudière. Aujourd’hui, avec les investissements annoncés, je suis très fière que notre gouvernement montre avec force sa détermination à y parvenir, au bénéfice de la population d’ici. La région de Lanaudière devait et doit être traitée équitablement, et notre gouvernement continuera de travailler assidûment en ce sens, soyez-en assurés », a conclu la ministre responsable de la région.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017