Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

CAP NORD dans le Bas-Saint-Laurent Le Plan Nord : des occasions d'affaires à saisir

Rivière-du-Loup, le 27 février 2012. ― Le premier ministre du Québec, Jean Charest, s’est rendu dans la région du Bas-Saint-Laurent en compagnie du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie―Îles-de-la-Madeleine, Yves Bolduc, du député de Rivière-du-Loup et adjoint parlementaire au ministre des Ressources naturelles et de la Faune, Jean D’Amour, et du député de Montmagny-L’Islet, Norbert Morin, dans le cadre de la tournée CAP NORD.

Ce rendez-vous CAP NORD fait partie d'une série de rencontres qui se dérouleront dans plusieurs régions du Québec. Aujourd’hui, à Rivière-du-Loup, on comptait près de 700 participants : des donneurs d'ouvrage, des entreprises et des représentants gouvernementaux intéressés ou concernés par le développement du Nord québécois. Cette rencontre a pour objectif de faire connaître les occasions d'affaires liées à la mise en œuvre du Plan Nord.

« Depuis décembre, nous poursuivons la tournée CAP NORD dans le but d’expliquer notre vision du développement du Nord. Nous souhaitons ainsi maximiser les retombées positives qui découleront de ce vaste chantier, autant pour les entreprises du Nord que pour celles du Sud du Québec. N’oublions pas que nous devons travailler ensemble à l’atteinte des objectifs du Plan Nord pour le bénéfice de tout le Québec et dans le respect des communautés en place », a expliqué le premier ministre.

« De par son ampleur et sa diversité, le Plan Nord stimulera le développement économique et social de l’ensemble du territoire québécois. La rencontre d’aujourd’hui vise à maximiser les retombées de ce projet majeur pour la région du Bas-Saint-Laurent. Je suis heureux de constater à quel point les entreprises ont répondu positivement à notre invitation. Cela illustre leur intérêt pour le Plan Nord ainsi que leur désir de faire partie de cette grande aventure », a commenté Yves Bolduc.

« Le Plan Nord entraînera des investissements privés et publics de plus de 80 milliards de dollars durant cette période, dont 47 milliards de dollars pour le développement d’énergie renouvelable et 33 milliards de dollars pour des investissements dans les domaines minier et des infrastructures publiques. Il va sans dire que ce projet aura des effets bénéfiques pour notre région, mais aussi pour l’ensemble des régions du Québec. Le Plan Nord est un projet collectif auquel nous devons tous contribuer pour assurer la prospérité du Québec », a conclu Jean D’Amour.

À propos du Plan Nord

Rappelons que le Plan Nord, présenté le 9 mai dernier, est l’un des plus grands chantiers de développement économique, social et environnemental de l’histoire du Québec. Il se déploiera sur 25 ans et entraînera, durant cette période, des investissements de plus de 80 milliards de dollars.

Le Plan Nord intègre le développement énergétique, minier, forestier, bioalimentaire, touristique et du transport. Il met en valeur la faune ainsi que la protection de l’environnement et la conservation de la biodiversité. Ce développement se fera au bénéfice des communautés concernées et du Québec tout entier, et ce, dans le respect des cultures et des identités.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017