Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Sept entreprises et organismes sont honorés lors de la remise des Grands Prix québécois de la qualité

Montréal, le 16 novembre 2006 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a procédé aujourd’hui à la remise des Grands Prix québécois de la qualité, en compagnie du ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Raymond Bachand, et du président du conseil du Mouvement québécois de la qualité et président et chef de la direction du Groupe Bell Nordiq, Roch Dubé.

La cérémonie s’est déroulée dans le cadre de l’Événement qualité 2006, devant quelque 1 000 dirigeants et travailleurs réunis au Palais des congrès de Montréal. Les Grands Prix québécois de la qualité visent à reconnaître les entreprises privées et les organismes publics qui se sont distingués par la qualité de leur gestion et par leur performance globale. Ils récompensent les entreprises et les organismes qui sont constamment à la recherche de l’excellence et qui appliquent les meilleures façons de faire à tous les niveaux de leur organisation. L’édition 2006 a couronné les efforts d’amélioration continue de sept entreprises.

Les lauréats des Grands Prix québécois de la qualité 2006

Grand Prix québécois de la qualité 2006

Gaz Métro, l’un des plus importants distributeurs de gaz naturel au Canada, a remporté un Grand Prix québécois de la qualité, dans la catégorie Grande entreprise de services, établissement ou filiale de grande entreprise. Son réseau est considéré comme l’un des plus sécuritaires en Amérique du Nord. Elle préconise la gestion de la qualité depuis 1999, alors qu’elle implantait le programme Défi excellence, en adoptant des outils pour développer et maintenir une culture d’excellence. Appuyée par le QUALImètre, la démarche qualité de Gaz Métro se poursuit. À sa culture d’excellence se sont greffées des visions sociale, commerçante et environnementaliste qui lui ont permis de se distinguer avantageusement et d’assurer son développement.

En remettant un Grand Prix québécois de la qualité à Gaz Métro, le premier ministre a souligné la qualité des entreprises lauréates en ces termes : « Les entreprises du Québec se mesurent à une concurrence mondiale féroce. L’excellence des produits et services développés ici est un atout certain dans le monde des affaires. Mais c’est la quête constante de l’excellence qui caractérise les gagnants. Et c’est cette démarche que nous honorons aujourd’hui et nous encourageons toutes les entreprises québécoises à l’adopter. »

Grande Mention 2006

Douze ans après son implantation, le Service 9-1-1 Québec de Bell Canada rejoint un peu plus de 98 % de la population québécoise et veille à l’intégrité d’une base de données de 10 millions de numéros de téléphone au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. L’entreprise songe d’ailleurs à étendre ses activités à la Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard. Le jury des Grands Prix québécois de la qualité honore ainsi, dans la catégorie Grande entreprise de services, établissement ou filiale de grande entreprise, le leadership de la direction et la participation de tous les employés de l’entreprise. Le jury salue également ses pratiques de gestion qui favorisent la coopération, l’innovation, l’acquisition et le partage des compétences qui engendrent la qualité.

Alors qu’il présentait le lauréat de la Grande Mention, le ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, Raymond Bachand, a souligné les nombreux défis auxquels font face les entreprises québécoises, notamment celui de l’innovation. « L’appropriation de l’innovation constitue un enjeu majeur, spécialement dans le contexte de la mondialisation des marchés. Le Québec fait déjà mieux que la moyenne des pays du G-7 et de l'OCDE en ce qui a trait à l’investissement en R-D. Toutefois, afin de poursuivre son ascension dans l’économie mondiale du savoir, le Québec ne doit cesser ses efforts. »

Les cinq Mentions 2006

Le Mûrier s’est distingué dans la catégorie Organisme à but non lucratif et association pour sa démarche qualité et sa structure qui favorise la participation de tous les employés aux processus d'affaires. Cet organisme offre un appui adapté à des personnes atteintes de problèmes de santé mentale.

CIMA+ est une entreprise active dans les domaines de l’ingénierie, de la gestion de projets et des nouvelles technologies. Elle s’est distinguée, dans la catégorie Grande entreprise de services, établissement ou filiale de grande entreprise, pour sa culture qualité, approche qui lui a valu une croissance supérieure à la moyenne de l’industrie.

Adfast Corp., une entreprise spécialisée dans la conception et la mise en œuvre de technologies d’assemblage, s’est vu remettre une Mention dans la catégorie PME manufacturière indépendante. Adfast Corp. a su bâtir des partenariats profitables avec des entreprises asiatiques tout en axant sa stratégie sur la connaissance des besoins de sa clientèle et le développement des compétences au sein de l’entreprise.

Le fabricant de composantes mécaniques de précision en sous-traitance Nutech inc. s’est démarqué dans la même catégorie, par une planification stratégique efficace, une démarche qualité et l’engagement de son personnel.

Enfin, la firme Texel, une division de ADS inc., a mérité la cinquième Mention dans la catégorie PME manufacturière indépendante. Cet important fabricant de textiles non tissés et aiguilletés à usage technique s’est distingué par son approche qualité, appuyée par une planification stratégique faisant l’objet d’un consensus institutionnel.

« Aujourd’hui, nous honorons des entreprises québécoises qui ont intégré la qualité au cœur de leur gestion et qui ont misé sur le potentiel de leurs équipes pour développer leurs marchés, leurs services et leurs clientèles », a déclaré le président du conseil d’administration du Mouvement québécois de la qualité et président et chef de la direction du Groupe Bell Nordiq, Roch Dubé. « Les succès remportés par nos entreprises lauréates témoignent clairement de l’importance pour les gens d’affaires d’intégrer la gestion de la qualité au sein de leur entreprise. »

À propos des Grands Prix québécois de la qualité

Les Grands Prix québécois de la qualité, instaurés en 1998, sont gérés conjointement par le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation et le Mouvement québécois de la qualité.

Les Grands Prix constituent une référence comparable, par leur rigueur, aux prix ayant acquis une renommée internationale, tels que le prix Deming (Japon), le Malcolm Baldrige National Quality Award (États-Unis) ou le Prix européen de la qualité. Une étude menée par le Georgia Institute of Technology démontre que les gagnants de ce type de prix obtiennent généralement, sur une période de cinq ans, une croissance nettement supérieure à celle des entreprises non lauréates, notamment sur le plan des revenus d’exploitation.

Le système de reconnaissance des Grands Prix québécois de la qualité comprend trois paliers : la Mention, décernée aux organisations ayant obtenu entre 400 et 499 points; la Grande Mention, attribuée aux organisations ayant obtenu plus de 500 points, sans qu'aucune faiblesse majeure n’ait été notée par le jury de sélection; et le Grand Prix québécois de la qualité, remis aux organisations ayant obtenu des résultats tout à fait exceptionnels lors de l’évaluation du jury de sélection.

Le Salon sur les meilleures pratiques d’affaires

L’Événement qualité 2006 du Mouvement québécois de la qualité comprenait également le Salon sur les meilleures pratiques d’affaires, qui regroupait cette année une quarantaine d’entreprises venues partager leur expertise. Le Salon vise à permettre des échanges individuels entre les visiteurs et les entreprises qui ont, par des pratiques d’affaires éprouvées, amélioré leur performance. On y retrouvait cette année cinq pavillons thématiques (Leadership, Planification stratégique, Gestion des ressources humaines, Gestion des processus et Orientation client) ainsi que quatre présentations sur les grands enjeux auxquels les entreprises québécoises font face. La journée s’est terminée par la conférence Dans l’œil du dragon! portant sur l’innovation et la qualité, facteurs clés permettant d’affronter une concurrence accrue des pays émergents.

Le Mouvement québécois de la qualité

Le Mouvement québécois de la qualité est un organisme à but non lucratif dont le rôle premier est de contribuer à l’accroissement de la performance des organisations membres en facilitant l’évaluation et l’intégration des meilleures pratiques de gestion. Présent dans la quasi-totalité des régions du Québec et constamment à l’affût des innovations au niveau international, le Mouvement québécois de la qualité est le seul organisme en mesure d’offrir aux organisations québécoises une gamme élargie de produits et de services visant l’amélioration continue de leur gestion.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017