Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Soutien à l’innovation technologique dans Charlevoix La première ministre annonce une participation gouvernementale à un projet novateur de l’entreprise Fibrotek

Clermont, le vendredi 8 mars 2013 – La première ministre du Québec et députée de Charlevoix–Côte-de-Beaupré, Pauline Marois, confirme le versement d’une contribution financière non remboursable de 700 000 $ à l’entreprise Fibrotek de Clermont, spécialisée dans la fabrication de pièces en matériaux composites. Ce soutien gouvernemental appuiera la réalisation d’un projet totalisant 3 379 270 $ qui vise à agrandir l’usine de l’entreprise et à concevoir une chaîne de production de barres d'armature en fibre de basalte. Ce projet consolidera 15 emplois dans la région, en plus d’en créer 25 autres.

« L’innovation est au cœur du succès des entreprises québécoises et contribue grandement à leur pérennité, a déclaré la première ministre. Nous travaillons à favoriser la prospérité de nos entreprises partout au Québec et le soutien à l’innovation technologique constitue une priorité pour mon gouvernement. C’est donc avec fierté que nous appuyons Fibrotek, une jeune entreprise d’ici, dans la réalisation d’un projet novateur qui générera des retombées positives dans la région, dont la création de nouveaux emplois de qualité. »

« C’est en misant sur la fabrication de produits uniques que nos entreprises se taillent une place de choix dans un contexte économique de plus en plus compétitif, a ajouté la ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Élaine Zakaïb. Avec la création prochaine de la Banque de développement économique du Québec, notre gouvernement travaille entre autres à mettre en place les outils nécessaires pour simplifier la vie de nos entrepreneurs qui pourront se concentrer sur la création d’emplois, donc de richesse, au bénéfice de tous les Québécois. »

Créée en 2008, Fibrotek commercialise différents types de pièces en matériaux composites destinées à plusieurs applications, notamment dans les secteurs minier et aéronautique. Par ailleurs, Fibrotek œuvre à la conception d'un équipement qui lui permettra de produire en continu, par un procédé de cuisson micro-ondes, des tiges d'armature en fibre de verre et en fibre de basalte qui remplaceront les tiges d'acier conventionnelles utilisées dans les structures et les infrastructures de béton.

« L’appui du gouvernement du Québec nous aidera notamment à mettre en œuvre l’ensemble des procédés de fabrication de moulage, incluant le design des équipements, leur fabrication et leur optimisation, a affirmé le président de Fibrotek, Luc Tremblay. Notre grande expertise dans le secteur des matériaux composites et notre connaissance pointue des marchés et des occasions d’affaires contribueront également à la réussite de notre projet. »

-30-

Voir aussi :


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017