Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Une rencontre fructueuse entre les gouvernements du Québec et du Nouveau-Brunswick

Montréal, le lundi 18 février 2013 – La première ministre du Québec, Pauline Marois, et son homologue du Nouveau-Brunswick, David Alward, ont eu une rencontre de travail fructueuse aujourd’hui à Montréal.

Cette rencontre a été l’occasion pour les premiers ministres de traiter de plusieurs sujets d’intérêt commun, notamment des conséquences des changements apportés au régime d’assurance-emploi par le gouvernement fédéral sur les travailleurs du Québec et du Nouveau-Brunswick, de l’état des négociations de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne, de l’organisation des centres de la petite enfance ainsi que de l’énergie.

À ce sujet, le premier ministre Alward a informé Mme Marois de son dernier voyage dans l’Ouest canadien et a tenu à échanger sur l’appui du gouvernement provincial envers la construction d’un oléoduc reliant l’Alberta au Nouveau-Brunswick.

Le Québec n’est pas fermé à ce projet. Cependant, la première ministre a indiqué qu’il fallait des analyses plus approfondies afin de s’assurer que toutes les conditions soient réunies pour qu’il puisse servir les intérêts des Québécois comme ceux des Néo-Brunswickois.

« Aujourd’hui, le premier ministre du Nouveau-Brunswick m’a présenté un projet de construction d’un oléoduc. Il nous faut cependant obtenir davantage d’information et d’analyses afin de nous assurer que toutes les questions techniques, environnementales et économiques de ce projet répondent aux intérêts des Québécois. Nous avons convenu de former un groupe de travail à ce sujet », a déclaré la première ministre.

Rappelons que la construction de ce pipeline, un projet évalué à plus de 5 milliards de dollars, devra obtenir l'approbation du Québec ainsi que celle des trois provinces canadiennes qu'il doit traverser.

« J’aimerais remercier la première ministre Marois de cette occasion de nous rencontrer une fois de plus pour discuter d’importants enjeux et de possibilités économiques visant à faire avancer les projets de nos provinces voisines, comme le pipeline ouest-est, a affirmé M. Alward. J’ai pu rendre compte de ma rencontre avec la première ministre de l’Alberta, Alison Redford, et des dirigeants d’affaires albertains, et nous avons convenu de continuer à travailler ensemble pour en apprendre davantage. »

« J’attends avec impatience les renseignements qui seront recueillis par le groupe de travail pour nous aider à mieux comprendre l’étendue de cette importante possibilité de stimuler la création d’emplois et l’innovation dans notre secteur des ressources naturelles », a ajouté M. Alward.

-30-

Voir aussi :


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017