Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le plus important investissement en génomique à ce jour par le gouvernement du Québec Jean Charest annonce une aide de 50,4 M$ à Génome Québec pour le développement du secteur de la génomique

Chicago, le 9 avril 2006 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, a annoncé, lors de sa participation à BIO 2006 à Chicago, le plus important événement mondial sur les biotechnologies, en présence du ministre du Développement économique, de l'Innovation et de l'Exportation, Raymond Bachand, l'attribution d'une aide financière de 50,4 M$ à Génome Québec. Un premier investissement de 40,4 M$ ira pour le développement de ses plateformes technologiques et pour soutenir la réalisation de sept projets de recherche majeurs en milieu universitaire. L'aide de 10 M$ supplémentaires servira à appuyer la réalisation du plan d'affaires de Génome Québec.

« Cet investissement du gouvernement du Québec, le plus important à ce jour, permettra la réalisation de plus de 115 M$ d'investissements dans la recherche en génomique au Québec, contribuant ainsi à une accélération du développement de nos capacités de recherche dans ce secteur et à la formation de personnel hautement qualifié », a déclaré monsieur Charest.

Les sept projets universitaires québécois qui bénéficieront de l'aide financière ont été présentés par Génome Québec et retenus par Génome Canada dans le cadre du concours III en août dernier. Parmi ces projets, on compte "Arborea II", qui sera réalisé à l'Université Laval sous la direction des chercheurs John Mackay et Jean Bousquet. Ce projet porte sur les épinettes, une espèce d'arbre résineux d'une importance cruciale pour l'industrie forestière du Québec. Les chercheurs veulent étudier les gènes liés à la croissance et à la qualité du bois, dans le but de faciliter le choix des épinettes à haut rendement et possédant les bois de meilleure qualité.

Dans un tout autre domaine d'application, le projet du Dr Jean-Claude Tardif de l'Institut de cardiologie de Montréal, illustre l'importance de la recherche en génomique pour l'amélioration des soins de santé. Il vise plus précisément à découvrir les gènes qui font que certains individus répondent bien à des doses de médicaments qui provoquent des effets secondaires problématiques chez d'autres individus. Ce projet est donc un pas important dans la recherche dans ce nouveau domaine qu'est la médecine personnalisée.

Avec cette nouvelle aide de 40,4 M$, le soutien total du gouvernement du Québec à Génome Québec passe de 87 M$ à 127 M$. Cet appui a permis de financer, depuis 2001, 27 projets majeurs de recherche, lesquels représentent, avec l'apport du fédéral et de partenaires académiques et industriels, 340 M$ d'investissements en génomique au Québec. Ainsi, chaque dollar investi par le gouvernement du Québec a induit 2,7 $ d'investissements dans des recherches réalisées au Québec.

« Notre gouvernement fait de la recherche et du développement l'une de ses priorités. L'initiative de Génome Québec et des chercheurs qui bénéficieront de l'appui du gouvernement illustre bien la pertinence de l'investissement en recherche universitaire en regard du développement de l'économie québécoise dans des secteurs à fort potentiel », a conclu le ministre Bachand.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017