Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Le premier ministre Jean Charest et le député Karl Blackburn inaugurent le service de médecine nucléaire du Centre de santé et de services sociaux Domaine-du-Roy

Roberval, le 7 avril 2006 – Le nouveau service de médecine nucléaire du Centre de santé et de services sociaux Domaine-du-Roy a été inauguré aujourd’hui par le premier ministre du Québec, Jean Charest, et le député de Roberval, Karl Blackburn.

« Dorénavant, une grande proportion des gens du Lac-Saint-Jean n’auront plus à se déplacer jusqu’à Saguenay pour ce genre d’examen, puisque les services de médecine nucléaire seront assurés à Roberval. Le fait d’offrir les services le plus près possible des différents milieux de vie est pleinement conforme à la philosophie de notre gouvernement en matière de soins de santé », a déclaré le premier ministre.

Ce projet de près de 1,2 million de dollars s’est traduit par un agrandissement d’environ 300 mètres carrés. Les nouveaux locaux sont adjacents au service d’imagerie médicale. Cette juxtaposition permet la mise en commun de services comme l’accueil, le secrétariat et la salle d’attente.

Comme l’a expliqué monsieur Blackburn, « l’ajout d’une cinquième caméra gamma dans la région, en surcroît des quatre déjà installées à Saguenay, nous situe au-delà de la moyenne québécoise pour la disponibilité de ce genre d’équipement. Ce rehaussement de nos plateaux techniques profitera non seulement aux patients du Lac-Saint-Jean, mais aussi à ceux d’une partie du Nord-du-Québec ».

« La mise en place de ce service de médecine nucléaire est le fruit de la concertation, de la collaboration et du partenariat entre la Fondation de l’Hôtel-Dieu de Roberval, l’Agence de la santé et des services sociaux du Saguenay–Lac-Saint-Jean, le Centre de santé et de services sociaux Domaine-du-Roy et le Centre de santé et de services sociaux de Chicoutimi, d’où viennent les spécialistes. Un corridor de services existe entre les deux établissements afin d’assurer la couverture médicale nécessaire à la population. Il s’agit là d’un exemple probant d’utilisation judicieuse des ressources et d’organisation intégrée des services », a conclu le premier ministre.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017