Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Train Montréal/Repentigny-Mascouche Le premier ministre confirme la réalisation de la nouvelle ligne de train

Mascouche, le 3 avril 2006 – Le premier ministre du Québec, Jean Charest, en compagnie du député d'Argenteuil, président du caucus du gouvernement et responsable de la région de Lanaudière, David Whissell, du préfet de la MRC des Moulins, Jean-Marc Robitaille, ainsi que du président-directeur général de l’Agence métropolitaine de transport, Joël Gauthier, est venu rencontrer les Lanaudois à Mascouche ce matin pour leur confirmer de vive voix que son gouvernement avait dégagé les sommes nécessaires pour procéder à la réalisation de la ligne de train de banlieue Montréal/Repentigny-Mascouche.

« Cette décision répond à un besoin de la population de l’est de Montréal et de Lanaudière. Cela démontre la ferme intention de mon gouvernement d’assurer à la région un service de transport en commun accessible et de qualité. Je rappelle d’ailleurs que le 17 mars dernier, mon gouvernement a mandaté l’Agence métropolitaine de transport pour procéder à la réalisation de la ligne de train », a précisé de premier ministre.

Cette nouvelle ligne de train dans l’est et la couronne nord-est fait l’objet d’un très large consensus, tant auprès de la population lanaudoise que des groupes de citoyens, des groupes environnementaux, des organismes de promotion du transport collectif et des chambres de commerce de la région. Il s’agit d’un projet d’environ 300 millions de dollars, qui se traduira par la construction d’une ligne d’une longueur de 51 km qui reliera les villes de Mascouche, de Terrebonne et de Repentigny au centre-ville de Montréal.

Une fois terminé, ce projet d’envergure permettra de relier Repentigny à Montréal en 49 minutes, Terrebonne à Montréal en 58 minutes et Mascouche à Montréal en 61 minutes. Il prévoit 5 trains pour un total de 30 voitures nouvelles à 2 étages par période de pointe. Sur le parcours prévu, un total de 11 gares seront construites, dont quatre en territoire lanaudois.

« La mise en service est prévue dans un horizon de 24 à 36 mois. Ce projet, particulièrement structurant sur le plan du développement urbain, constitue une valeur ajoutée au service de transport en commun offert dans la région. Lorsque le train de banlieue sera opérationnel, c’est plus de 1600 Lanaudois qui utiliseront ce service pour leurs déplacements à l’heure de pointe », a souligné le député David Whissell.

« À l’ère du développement durable et des impératifs du Protocole de Kyoto, le transport en commun est une voie d’avenir que mon gouvernement privilégie fortement afin d’améliorer la qualité de vie des citoyens du Québec », a conclu le premier ministre.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017