Gouvernement du Québec

Premier ministre

Restaurer la taille du texteAugmenter la taille du texte

Accueil des ressortissants québécoisLe Québec met en place des mesures humanitaires

Montréal, le 20 juillet 2006 – « Dans la foulée du conflit au Moyen-Orient qui entraîne ici le rapatriement des ressortissants québécois au Liban, le gouvernement a mis en place une série de mesures dans le but de favoriser un retour à la vie normale le plus rapidement possible pour ces personnes durement éprouvées ».

C’est ce qu’ont précisé aujourd’hui, au nom du gouvernement du Québec, le ministre du Travail, M. Laurent Lessard et la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Mme Michelle Courchesne, alors qu’ils faisaient le point sur les mesures mises à la disposition des personnes dans le besoin.

Le Québec accueille bien les gens qui ont besoin d’aide. De façon générale, le Québec met sur pied des mesures à caractère humanitaire et universelle lorsque des ressortissants québécois sont aux prises avec des situations difficiles.

À quelques heures de l’arrivée d’un premier avion à l’aéroport Trudeau de Montréal, le ministre Laurent Lessard a indiqué que les premiers ressortissants québécois arrivant du Liban seront pris en charge immédiatement après qu’ils auront complété les formalités d’usage avec les autorités du gouvernement canadien, s’ils le désirent et s’ils en ont besoin. Il en sera ainsi pour toutes les arrivées des ressortissants québécois dans les prochains jours, peu importe leur provenance.

Des mesures humanitaires

Plusieurs ministères du gouvernement du Québec sont directement concernés par les mesures mises en place, soit l’Immigration et les Communautés culturelles, l’Emploi et la Solidarité sociale, la Santé et les Services sociaux, la Sécurité publique et les Relations internationales. Parmi les nombreuses mesures mises de l’avant, la ministre Courchesne a tenu à souligner les aspects suivants :

  • Accueil par des représentants d’Immigration-Québec. En effet, tout au long des différentes étapes, des représentants du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles accompagneront les personnes rapatriées au Québec ; ces représentants guideront notamment les personnes qui ne peuvent être hébergées par leur famille ou amis vers le lieu d’hébergement prévu à cet effet.
  • Mise en place d’un centre de services et d’information à l’extérieur de l’aéroport, avec service de transport pour s’y rendre afin de donner accès aux ressortissants québécois à des ressources appropriées.
  • Le ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles est également en communication étroite et constante avec les leaders de la communauté libanaise au Québec. Une rencontre a d’ailleurs été tenue hier.

Sur le plan de la santé, des mesures ont été mises en place en collaboration avec les différents partenaires comme l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal et la Croix-Rouge. Rappelons que la Croix-Rouge offre des services d’hébergement, d’habillement, d’alimentation et d’accueil pour une période de dépannage de 72 heures.

Parmi les mesures en santé et en services sociaux :

  • Mise en place d’une équipe de soutien psycho-social sur le site d’accueil.
  • Identification de points de service où un soutien sera plus particulièrement disponible dans les jours suivant l’arrivée des ressortissants (points de service CLSC de CSSS).
  • Accès aux services du réseau de la santé et des services sociaux, pour les citoyensrapatriés, dès leur arrivée au Québec, tel que prévu au Règlement sur l’admissibilité et l’inscription des personnes auprès de la Régie de l’assurance maladie du Québec.

Le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale met, pour sa part, un certain nombre de mesures à la disposition des ressortissants québécois du Liban. Mentionnons à ce chapitre :

  • Le MESS offre, après évaluation, un soutien pour subvenir aux besoins et évalue l’aide financière requise pour les personnes incapables de faire face à leurs besoins essentiels.

Autres mesures :

  • Services Québec met à la disposition une ligne sans frais unique pour toutes les demandes d’information (1-800-363-1363).
  • Le ministère de la Sécurité publique participe à la préparation du plan d’accueil et s’assure de la coordination de l’opération gouvernementale.
  • Le ministère des Relations internationales est en relation constante avec le ministère des Affaires étrangères pour suivre le déroulement de l’opération rapatriement. Il analyse de plus présentement les meilleurs moyens d’intervenir sur le terrain pour apporter du soutien aux victimes.

De façon à bien arrimer l’action gouvernementale avec la communauté libanaise, une cellule de travail, formée de représentants des deux groupes, a également été mise sur pied, pour toute la durée de l’intervention.

La nécessité d’aider les gens

Les ministres ont tenu à souligner l’importance pour le gouvernement du Québec de venir en aide à des personnes qui sont susceptibles de vivre une grande détresse psychologique. « Nous le faisons en mettant à leur disposition des mesures et des services à caractère humanitaire et universel ».

Ils ont tenu à témoigner à quel point tous les Québécois partagent la douleur de la communauté libanaise. « La population du Québec partage avec toutes les personnes touchées par ce conflit ces moments difficiles, nous compatissons sincèrement avec la communauté internationale » a soutenu la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Mme Michelle Courchesne, tout en rappelant aux Québécois l’importance de demeurer solidaire vis-à-vis des communautés touchées.

-30-


Mise en ligne : 16 juillet 2015


Accessibilité   |   Politique de confidentialité   |   Droits d’auteur

Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017